Politique

François Bayrou met en garde le Président deux mois après sa démission

L'ancien garde les sceaux a donné son ressenti sur les actions du gouvernement

François Bayrou donne son opinion sur les premiers mois d'Emmanuel Macron depuis son investiture

Depuis sa démission subite du ministère de la Justice, François Bayrou s’est éloigné du paysage médiatique. Il vient tout juste de sortir de son silence en donnant au magazine Le Point son point de vue quelque peu négatif sur les mesures prises par le gouvernement.

François Bayrou est enfin sorti de son silence. Deux mois après sa démission, l’ancien garde des sceaux s’est confié dans les colonnes du Point. François Bayrou a fait quelques reproches à Emmanuel Macron. Il pense notamment que le projet du président de la République n’est pas suffisamment clair aux yeux des citoyens.

Les objectifs du gouvernement n’ont pas été suffisamment explicités

En juin dernier, François Bayrou quittait subitement son poste de garde des sceaux au ministère de la Justice. Depuis sa démission, l’homme politique s’est fait discret dans le paysage médiatique. François Bayrou n’a en effet fait aucune déclaration sur le remaniement du gouvernement d’Edouard Philippe.

Le président du MoDem vient tout juste de sortir de son silence. François Bayrou a donné un entretien au magazine d’actualité Le Point. Selon lui, les citoyens n’ont pas les possibilités de comprendre clairement les ambitions du gouvernement d’Edouard Philippe.

L’ancien garde des sceaux a en effet déclaré  :

L’opinion ne voit pas clairement la direction, le but, que l’on se fixe

Le climat a d’après lui changé depuis l’annonce de la baisse des APL et la hausse de la CSG. François Bayrou estime que ces mesures ont été mal accueillies par une partie des fonctionnaires et des retraités.

François Bayrou est régulièrement en contact avec Emmanuel Macron

Selon le magazine Le Point, le président du MoDem échange régulièrement avec le président de la République. François Bayrou estime que la côte de popularité d’Emmanuel Macron reste assez stable en raison de la fraîcheur mais également de la “bonne volonté” que les Français lui attribuent.

Cependant, l’image dégagée n’est pas en accord avec les actions menées par le gouvernement. François Bayrou a en effet ajouté :

Il y a ainsi un climat de bienveillance qui n’est pas preuve d’engagement

L’ancien garde des sceaux est revenu sur un autre point. Il ne se réjouit apparemment pas du poids qu’ont les hauts fonctionnaires au sein des cabinets ministériels. A ce sujet, l’ancien candidat à la présidentielle a déclaré :

C’est un fondement démocratique que d’avoir un gouvernement de plein exercice. Il doit mêler des expériences différentes, des membres de la société civile comme des poids lourds politiques, mais il est important que ce soient eux qui dictent la ligne à l’administration de Bercy ou aux autres grands corps de l’État

François Bayrou estime que la majorité formée par les élus LREM est “fébrile“. L’ancien garde des sceaux a notamment évoqué un “manque de racines” en abordant cette fragilité. Le président du MoDem souhaite que son parti ait un rôle dans la recomposition politique.

Les élections sénatoriales qui se dérouleront le 24 septembre prochain permettront éventuellement au MoDem d’obtenir la majorité des sièges au Palais du Luxembourg, comme l’espèrent certains membres du parti.

Publié le vendredi 25 août 2017 à 11:03, modifications vendredi 25 août 2017 à 12:12

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !