Politique

La France Insoumise veut la création d’une crèche à l’Assemblée

Le parti politique vient de présenter un amendement pour créer une crèche à l’Assemblée. Une solution pour s’occuper de la garde des enfants des parlementaires.

Alors que la députée Caroline Fiat est poursuivie par son attaché parlementaire, la France Insoumise est une nouvelle fois au cœur des discussions politiques.

Ségolène Royal propose l’idée en 1991

Dès 1991, Ségolène Royal, alors députée de la 2e circonscription des Deux-Sèvres, faisait la requête pour la création d’une crèche à l’assemblée. Le 11 décembre 2012, deux femmes émettent le même souhait. En effet, Barbara Romagnan et Axelle Lemaire, alors députées PS, réitéraient la demande. En juillet 2017, la députée de Seine-Saint-Denis, Clémentine Autain, avouait qu’il était “regrettable” que l’Assemblée nationale ne s’occupe pas de la garde des enfants des parlementaires. Elle se demandait alors au quotidien Le Parisien :

Pourquoi les députés resteraient à l’écart de ce que la société vit, c’est-à-dire l’aspiration à mieux articuler les temps de travail et la vie familiale ?

La France Insoumise propose un amendement

Actuellement, les règles de l’Assemblée nationale sont en pleine révision. Dans le cadre des travaux, le groupe FI proposera, ce mercredi 4 octobre un amendement. En Commission des lois, le texte vise à créer une crèche au sein du Palais Bourbon. Il se défend en faisait savoir que le “Sénat dispose d’une halte-garderie” et que “le Conseil de l’Europe a une crèche” :

Cet amendement qui prévoit la mise en place d’une crèche pour accueillir les enfants des personnes travaillant à l’Assemblée nationale répond à une demande plusieurs fois formulée par des député·e·s, et ce depuis de nombreuses années

Le texte poursuit :

Le poids symbolique d’instituer un tel service à l’Assemblée nationale, qui doit endosser le rôle exemplaire qui est le sien doit nous conduire à proposer cet amendement.

La garde des enfants à l’assemblée au cœur des discussions

Effectivement, certains députés se disent contre cette idée. En effet, la députée LREM, Aurore Bergé, estime pas la crèche nécessaire. Selon elle, “les députés gagnent suffisamment bien leur vie pour trouver des solutions de garde”.

Récemment, Marlène Schiappa, la secrétaire d’État à l’égalité homme-femme, a mis en place un “bureau des enfants”. Créé au sein de son ministère, ce “bureau”, équipé de jouets, permet aux parents qui n’ont pas pu faire garder leur progéniture de venir travailler avec. Ils peuvent ainsi garder un œil sur son bambin. Marlène Schiappa assurait alors :

Avoir des enfants ne doit plus relever seulement de la responsabilité des parents, mais bien de la société toute entière.

En 2013, l’ex-secrétaire d’État au numérique Axelle Lemaire voulait aussi que l’Assemblée dispose d’une crèche. En effet, il souhaitait transformer la buvette du Palais Bourbon en lieu pour surveiller les enfants des parlementaires.

Publié le mercredi 4 octobre 2017 à 15:38, modifications mercredi 4 octobre 2017 à 14:43

Vidéos relatives

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Vu sur le web

Vers le top