Politique

Florian Philippot menace de quitter le FN si le parti abandonne la sortie de l’euro

Florian Philippot pourrait quitter le Front National en cas de désaccord profond sur la question de l’euro dans les prochains bureaux politiques. Après la défaite de Marine Le Pen face au front républicain et à l’appel massif au vote utile en faveur du candidat Emmanuel Macron, le Front National est en pleine tourmente.

Après l’annonce tonitruante de Marion Maréchal-Le Pen cette semaine, un autre membre majeur du Front National pourrait quitter le parti dans les mois à venir. Le vice-président du FN, Florian Philippot serait en effet sur la défensive depuis la défaite du 7 mai. Son positionnement trop à gauche et ses opinions sur la sortie de l’euro ont été vivement critiqués.

Le vice-président du Front National prêt à claquer la porte

Florian Philippot a pu exprimer son état d’esprit après la défaite au second tour lors d’une récente interview au micro de RMC. Interrogé sur le fait qu’il puisse rester si le FN abandonnait sa promesse de sortie de l’euro, le vice-président du parti n’a pas manié la langue de bois.

Non. Bien sûr que non. Je ne suis pas là pour garder un poste à tout prix, défendre l’inverse de mes convictions profondes. Moi je raisonne en termes politiques : on ne peut pas décemment gérer un pays qui ne maîtrise ni ses lois, ni son budget, ni ses frontières, ni sa monnaie. […] Que la question (de l’euro) soit posée, ça ne me choque pas. Je pense qu’on y perdrait en crédibilité. Ceux qui pensent qu’on y gagnerait se trompent.

La ligne de Florian Philippot sur l’euro pointée du doigt

De nombreux cadres du parti estiment notamment que le projet de sortie de l’euro a plombé la campagne. Ils ont la conviction que de nombreux électeurs de droite se sont détournés de Marine Le Pen à cause de cette proposition. Les divisions au sein du Front National sur la ligne politique semblent donc profondes. Gilbert Collard a confirmé cette crispation sur la question de l’euro auprès de la rédaction du Parisien.

Pour nous, la question de l’euro c’est terminé, le peuple a fait son référendum dimanche dernier. Marine doit entendre ce message.

Cette crise interne risque de nuire à la campagne du FN pour les législatives selon Gilbert Collard, d’après des propos rapportés par Le Figaro.

Il faudrait que les egos se calment car cela va finir par nous faire du tort aux législatives ! Que l’on sorte ou pas de l’euro, si Philippot sort, on aura au moins une sortie

L’examen de conscience des principaux partis après le revers de l’élection présidentielle

Le Front National va donc devoir surmonter cette crise interne. La défaite amère du second tour semble avoir laissé des traces. Le Parti Socialiste et Les Républicains sont dans le même cas de figure. Les programmes portés par les candidats à la présidentielle sont abandonnés ou modifiés. La campagne des élections législatives va être menée avec des idées et des éléments de langage différents. Le choix pris par le FN dans les mois à venir sur la question de l’euro pourrait donc s’avérer crucial pour le maintien de Florian Philippot au sein du parti.

Publié le vendredi 12 mai 2017 à 17:38, modifications vendredi 12 mai 2017 à 17:27

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !