Politique

Florian Philippot a déposé deux plaintes pour des menaces de mort

Florian Philippot bénéficie d’une protection policière depuis qu’il a reçu des menaces de mort sur Facebook.

L’ancien vice-président du Front National a reçu plusieurs menaces de mort à travers des messages sur Facebook. Il a immédiatement réagi en portant plainte.

Des coupables non-identifiés

Le président du mouvement politique les Patriotes a déposé plaintes après avoir reçu ces menaces sur le réseau social, mais il affirme ne pas connaître l’identité des suspects. Plusieurs messages très violents lui ont ainsi été envoyés en l’espace d’une semaine.

J’ai reçu des menaces de deux personnes différentes en quelques semaines

a-t-il ainsi affirmé.

Face à ces menaces, celui-ci à déposé une première plainte en janvier. Il s’agissait alors d’un message dont “le vocabulaire laisse penser que ça vient de cercles d’extrême droite“, d’après l’homme politique. La deuxième série de messages lui a été envoyée un peu plus tard, et venait d’un prétendu tueur à gage. Celui-ci a pris contact avec Florian Philippot pour lui dire qu’un autre politicien l’avait engagé pour le tuer, moyennant 12 000 euros. Le tueur demandait ensuite un virement de 10 000 euros afin de l’épargner.

Depuis le dépôt de plainte, Florian Philippot bénéficie d’une protection policière. Celui-ci s’est justifié en affirmant :

En général je ne porte pas plainte quand il s’agit d’injures mais pour des menaces physiques ou de mort, si.

Publié le lundi 12 février 2018 à 8:49, modifications lundi 12 février 2018 à 8:48

Vous aimerez aussi

-->

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !