Politique

Euro 2016 : Le Président et ses ministres dans les gradins, mais pas pour le fun

François Hollande et son gouvernement assisteront aux matchs de l’Euro 2016. Ils en font « un devoir d’exemplarité ».

Alors que l’Euro 2016 a débuté ce vendredi avec une victoire française, le gouvernement s’est mobilisé pour déployer ses ministres dans les stades, aux quatre coins de la France. Un document a même été émis par le cabinet du Premier Ministre, Manuel Valls, pour expliquer aux 39 ministres comment l’exécutif doit s’investir dans cette compétition sportive.

Il est notamment prévu qu’un représentant du gouvernement, qu’il soit ministre ou secrétaire d’État, assiste à chacune des 51 rencontres au programme de l’Euro. Pour l’affectation des déplacements de chacun, Matignon a indiqué qu’il avait pris en compte « la dimension affective » de chacun, bien que ce soit surtout l’origine géographique des ministres qui entrera en ligne de compte.

À l’image du secrétaire d’État aux Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, qui devrait assister aux matchs de l’équipe d’Italie, le pays d’origine de sa famille.

La note du gouvernement a également insisté sur la représentativité de l’État Français à tous les matchs, quelles que soient la réputation des équipes.

L’idée, c’est de dire qu’il n’y a pas de sous-matchs. Ça serait contre-productif, nous serons vigilants là-dessus. La présence de ministres est une marque d’exemplarité, ils ne sont pas là pour le fun.

En effet, l’image de nombreux ministres s’amusant dans les tribunes ne serait pas de bon goût dans une période de fortes tensions sociales, où le gouvernement se dit mobilisé sur le front de l’emploi et de l’antiterrorisme.

Ainsi, c’est le Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner qui se rendra dès ce week-end dans le stade de Marseille pour assister à la rencontre, déjà annoncée comme tendue, entre la Russie et l’Angleterre. Son secrétaire d’État aux Sports, Thierry Braillard, et lui devraient arpenter à eux seuls, les neufs fan zones, dont la sécurité a soulevé de nombreuses interrogations dans les partis de l’opposition.

Quant à François Hollande, il assistera à l’ensemble des matchs de l’Équipe de France et à la finale, qu’elle qu’en soit l’affiche. Ce sera également l’occasion pour le chef de l’État d’avoir des échanges avec ses homologues européens sur l’ensemble des sujets internationaux.

En bon diplomate, le Président de la République se garde de tous pronostics, mais espère sobrement que les Bleus « feront le meilleur parcours possible ».

Publié le samedi 11 juin 2016 à 10:56, modifications samedi 11 juin 2016 à 9:29

Vidéos relatives

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Vu sur le web

Vers le top