Politique

Etats-Unis : Selon un élu républicain, il ne faut pas armer les enseignantes car elles ont “peur des armes”

Harry Shiver s’est positionné du côté de ceux qui ne veulent pas armer les enseignants. Néanmoins, ses arguments sont la cible de vives critiques.

L’ennemi de mon ennemi est mon ami dit le dicton. De quoi faire de Harry Shiver, républicain de longue date et sexiste convaincu, un allié des Démocrates ? Sa déclaration fait en tout cas polémique aux Etats-Unis.

Elles pourraient avoir “peur”

On le sait après la tuerie de Parkland, Donald Trump veut armer les enseignants. L’idée lui tient particulièrement à cœur, même à priori, ces derniers n’en veulent pas et ne semblent pas du tout prêts à ça. Un volontaire a ainsi blessé involontairement des élèves il y a quelques jours.

Pour s’opposer à cette idée, Harry Shiver, un élu républicain de la chambre des représentants de l’Alabama a un argument bien particulier. Trop d’enseignants seraient en fait des enseignantes et elles auraient “peur” des armes comme le relève Slate.

Je ne dis pas toutes, mais dans la plupart des écoles, les femmes constituent la majorité des enseignants. Certaines d’entre elles ne veulent tout simplement pas être entraînées à maîtriser des armes à feu. Si elles le veulent, alors tant mieux. Mais la plupart d’entre elles ne veut pas apprendre à tirer et à porter une arme.

Statistiquement, l’argument a du sens aux Etats-Unis. Les femmes seraient moins enclines à posséder une arme que les hommes. Seulement 20% en possèdent une. Par ailleurs, elles la considèrent plus comme une arme d’auto-défense. Toutefois, on sent tout de même un certain relent de patriarcat dans cette prise de position de l’élu républicain. D’ailleurs une élue républicaine n’a d’ailleurs pas manqué de critiquer son argument :

Harry je t’aime mais s’il te plaît… Les femmes savent bien porter une arme.

A vrai dire, on préfère aussi le second argument d’Harry Shiver, qui a beaucoup plus de sens.

Quand la patrouille débarque sur un tel site, elle tire sur la première personne qui tient une arme. On ne leur dit pas que cette personne est qualifiée. Ils ne le savent pas.

 

Publié le mercredi 21 mars 2018 à 16:01, modifications mercredi 21 mars 2018 à 15:56

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct