Politique

Etats-Unis : London Breed devient la première femme noire élue à la mairie de San Francisco

En devenant maire de San Francisco, London Breed rejoint le cercle restreint des 19 femmes maires aux Etats-Unis.

Aux Etats-Unis, London Breed a été élue maire de San Francisco jeudi 14 juin. Elle va gérer la ville californienne jusqu’en 2020 afin d’achever le mandat de son prédécesseur Edwin Lee. Celui-ci étant décédé en décembre dernier.

Au-delà du symbole que représente l’élection d’une femme noire à ce poste, l’élue démocrate issue des quartiers défavorisés illustre aussi un exemple d’ascension sociale.

Agée de 43 ans, London Breed, militante associative, devient donc la seule femme noire parmi les maires des 15 plus grandes villes des Etats-Unis. Elle avait assuré l’intérim de la mairie de San Francisco après la mort en décembre dernier de l’ancien édile, Edwin Lee. Elle a été élue de peu face à Mark Leno. En cas de victoire, il aurait été le premier maire gay de la ville.

London Breed, une maire atypique

Pour le San Francisco Chronicle, le fait que London Breed ait finalement été élue à la tête de la mairie de San Francisco est « véritablement un événement notable ». Le nouvel édile de la ville, qui devrait entrer en fonction très prochainement, est en effet atypique à plus d’un titre, souligne le quotidien. Tout d’abord, c’est une femme. Le journal rappelle qu’elle est « seulement la seconde à prendre les rênes de la ville après Dianne Feinstein ». Celle qui est aujourd’hui sénatrice, avait été élue à la tête de la ville en 1978, après l’assassinat du maire George Moscone.

Ensuite, London Breed n’est pas issue de l’élite américaine. Enfant, elle a grandi dans un logement social du quartier Western Addition de San Francisco, connu pour sa violence. Elle est élevée par sa grand-mère, un modèle à ses yeux qui a toujours pris soin de la communauté et de sa petite-fille. Ainsi, les cinq membres de la famille vivaient avec 900 dollars par mois. Dans une interview pour le journal local The San Francisco Examiner, l’édile se souvient des boîtes de conserve comme repas quotidien et du jus de raisin comme d’un produit de luxe.

La pauvreté nous a privés de tant de choses. Mais nous avons toujours gardé le sens de la communauté.

Par ailleurs, en 2006, London Breed perd sa sœur morte d’une overdose. Son frère aîné, également dépendant aux drogues, est emprisonné pour vol.

Son combat contre la pauvreté et les discriminations

Elle commence sa carrière politique en tant que stagiaire à la mairie de San Francisco à l’office du logement. Le parcours de London Breed est celui d’un combat contre la pauvreté et les discriminations. Ainsi, sa préoccupation principale fut et reste depuis l’accès au logement dans une ville ou les loyers ne font qu’augmenter. Petite, elle a vu les familles de ses amis quitter la ville un par un, par manque de moyens. Elle-même a vécu l’expulsion du logement social où elle habitait avec sa famille alors que la santé de sa grand-mère se dégradait.

San Francisco comprend de nombreux sans-abris. Les rues sont jonchées de détritus. La ville connaît un boom des prix de l’immobilier qui pousse les familles de travailleurs à quitter la ville.

Pour rappel, San Francisco, à très forte majorité blanche et hispanique, compte 5% d’afro-américains. Or, la majorité d’entre eux vit dans les logements sociaux.

A l’annonce de sa victoire, London Breed a lancé un message d’espoir aux jeunes de San Francisco :

Peu importe vos origines, vous pouvez accomplir ce que vous voulez si vous le décidez.

Publié le vendredi 15 juin 2018 à 11:36, modifications vendredi 15 juin 2018 à 10:20

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !