Politique

Etats-Unis : La démocrate Christine Hallquist bientôt première gouverneure transgenre ?

Victorieuse de la primaire démocrate du Vermont, Christine Hallquist, qui a changé de sexe en 2015, est en bonne position pour prétendre au poste de gouverneur en novembre face au Républicain sortant.

Les midterms américaines sont les élections de mi-mandat qui se dérouleront le 6 novembre prochain aux Etats-Unis. Elles désigneront les 435 sièges de la Chambre des représentants, 35 des 100 sièges de sénateurs. Ainsi, les gouverneurs de 36 États seront élus. C’est dans cette perspective que Christine Hallquist, 62 ans, a remporté mardi 14 août la primaire démocrate pour briguer le poste de gouverneur du Vermont. Il s’agit de l’un des plus petits Etats américains. Elle se battait sur les terres de l’ancien candidat à la Maison blanche, Bernie Sanders.

Une première historique

Or, en remportant cette première étape, Christine Hallquist est devenue la première candidate « trans/non-binaire » au poste de gouverneur d’un parti politique principal dans l’histoire américaine. Trois candidats se présentaient face à elle :

  • James Ehlers, un défenseur de l’environnement,
  • Brenda Siegle, une organisatrice de festival,
  • Et Ethan Sonneborn, un adolescent de 14 ans. L’adolescent a profité d’un vide juridique qui ne fixe pas de limite d’âge pour briguer ce mandat. Ainsi, sa notoriété est montée en flèche ces derniers jours à l’approche de la primaire.

MOMENT HISTORIQUE !

S’est justement réjoui en lettres capitales sur Twitter le Victory Fund, une organisation qui soutient les candidats LGBTQ en politique.

Christine Hallquist est simplement devenue la première candidate trans/non-binaire au poste de gouverneur d’un parti politique principal dans l’histoire américaine.

A poursuivi le Victory Fund.

Toutefois, sa victoire à l’élection de novembre n’est pas encore assurée. En effet, cette directrice de Vermont Electric Cooperativ, une grosse société d’énergie locale portée sur les énergies renouvelables, va devoir faire face le 6 novembre au gouverneur sortant, le Républicain Phil Scott. Lui même a été reconduit par son parti après une large victoire face à Keith Stern, par 67,5% des voix.

Pour un État plus inclusif et progressiste

Pour défendre ses chances, Christine Hallquist mise sur un programme progressiste. Celui-ci comprend l’instauration d’un salaire minimum, des mesures pour l’égalité entre hommes et femmes, l’assurance maladie pour tous, l’accès à une éducation publique gratuite dans les collèges. Et l’accès à la fibre par la refonte du système électrique, pour les personnes vivant dans les zones les plus reculées de l’État.

En 2015, Christine a pris la décision, après des années à le garder en elle, de devenir elle-même, une femme transgenre, devenant le premier dirigeant dans le pays à entamer sa transition alors en poste.

Précise une courte biographie disponible sur le site Internet de sa campagne.

Travailler pour s’assurer que le Vermont reste un endroit spécial, inclusif et progressiste. Voilà ce qui motive Christine pour avoir l’honneur et l’opportunité de servir les gens du Vermont en tant que prochaine gouverneure.

Conclut la biographie.

En novembre dernier, une autre femme transgenre avait remporté une victoire historique. Danica Roem était devenue la première personne ouvertement transgenre à intégrer le parlement d’un État américain, la Virginie.

Publié le mercredi 15 août 2018 à 16:42, modifications mercredi 15 août 2018 à 16:42

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !