Politique

Et le prix du menteur en politique de l’année est décerné à…

Marine Le Pen est la grande gagnante du menteur en politique en 2015.

Cette année, la présidente du Front National, Marine Le Pen, a reçu vendredi 5 février, le prix du menteur en politique, pour ses fausses allégations au sujet des immigrants et du djihad.

Les membres du jury ont souligné les excès de Marine Le Pen sur l’ampleur du flux migratoire de réfugiés arrivant dans l’Union Européenne. En juin 2015, elle déclarait que 4 500 migrants étaient arraisonnés quasiment par jour en mer Méditerranée alors qu’en fait, ils n’étaient que 330.

Ses déclarations sur le sexe des migrants ont aussi été prises en compte, puisque le leader du Front National a affirmé, début septembre 2015, que les hommes constituaient 99% du flux, alors que les Nations Unies attestent que seulement 69% des réfugiés sont des hommes.

La fille de Jean-Marie Le Pen a également attribué de fausses déclarations au Ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve. En effet, celui-ci aurait confessé que le djihad (la guerre sainte) n’était pas un crime ; chose qu’il n’a jamais avoué.

Créé par le politologue Thomas Guénolé et composé de six journalistes, le prix a pour objet d’inciter la classe politique à moins mentir, à sensibiliser le journalisme politique à l’importance de confirmer les faits et à encourager les gens à vérifier la véracité de qui est dit.

Le prix de l’année dernière a été décerné à l’ancien Président de la République, Nicolas Sarkozy.

Publié le samedi 6 février 2016 à 9:51, modifications samedi 6 février 2016 à 9:51

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !