Politique

Espagne : Quand Manuel Valls défile lors d’une manifestation organisée par la droite et l’extrême droite

La droite et l’extrême droite espagnoles se sont mobilisées, dimanche 10 février, afin de demander la démission du chef du gouvernement, Pedro Sanchez. Une manifestation à laquelle a pris part Manuel Valls.

Alors qu’il brigue la mairie de Barcelone, Manuel Valls a défilé dans les rues de Madrid, dimanche 10 février. Aux côtés de milliers d’Espagnols, l’ancien Premier ministre français a manifesté afin de demander la démission du chef du gouvernement socialiste espagnol, Pedro Sanchez. La droite et l’extrême accusent ce dernier d’avoir “trahi” l’Espagne en dialoguant avec les indépendantistes catalans.

Ainsi, le Parti Populaire (de droite), les libéraux de Ciudadanos (qui soutiennent la candidature de Manuel Valls à Barcelone) ont décidé de mobiliser les Espagnols afin de demander la démission de Pedro Sanchez, qui est à la tête du gouvernement depuis le mois de juin 2018. Un rassemblement auquel s’est joint également le parti d’extrême droite Vox. 45 000 personnes ont ainsi défilé dans les rues de Madrid, selon les chiffres de la police. Le Parti Populaire évoque quant à lui 200 000 manifestants.

Autant dire que la présence de Manuel Valls parmi les manifestants en a surpris plus d’un. Mais interrogé par l’AFP, le candidat à la mairie de Barcelone a expliqué :

Il ne faut pas laisser l’avenir du pays dans les mains des séparatistes, des nationalistes et des populistes.

Manuel Valls prend ses distances avec l’extrême droite

L’ancien Premier ministre français a également tenu à préciser quant à la présence de l’extrême droite à ce rassemblement, qu’elle n’avait « pas elle qui a le monopole du patriotisme et de l’amour de la Constitution ».

Et d’ajouter :

Je n’étais pas à côté de l’extrême droite. Ici, ce sont les Espagnols qui ont envie de défendre la Constitution.

D’ailleurs, Manuel Valls a souhaité prendre ses distances avec les membres du parti d’extrême droite. Ainsi, il a refusé de poser sur “la photo de famille” de la manifestation, photo à laquelle ont pris part les leaders de la Vox.

Nos confrères de BFMTV rapportent les propos de l’ancien bras droit de François Hollande à la télévision espagnole. Ce dernier a estimé :

Il y a des gens aux côtés desquels je ne dois pas être présent.

Publié le lundi 11 février 2019 à 16:48, modifications lundi 11 février 2019 à 16:48

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !