Politique

Emmanuel Macron : Personnalité politique préférée des français

Selon un sondage publié mardi, Emmanuel Macron est désormais la personnalité politique favorite des français. Et alors que le candidat d’En Marche ! à le vent en poupe, Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon et Arnaud Montebourg suscitent de leur côté de plus en plus d’adhésion…

L’information aurait semblé improbable il y a encore quelques mois. Pourtant, selon un sondage réalisé par Odaxo publié ce mardi 17 janvier, Emmanuel Macron arrive en tête des personnalités suscitant le plus de soutien et de sympathie de la part des français.

En effet, en progression de 4 points, le candidat du mouvement En Marche ! recueille le plus d’adhésion avec 40% d’opinions favorables. S’en suivent Alain Juppé (34%) et François Fillon, qui progresse d’un petit point et plafonne désormais à 32%.

JEAN-LUC MÉLENCHON GAGNE DU TERRAIN

S’installant confortablement sur la troisième marche du podium, Jean-Luc Mélenchon réalise pour sa part une percée notable. Et pour cause, ce dernier progresse de huit points et arrive ainsi à égalité avec François Fillon (32%). Même son de cloche du côté d’Arnaud Montebourg (28%) et de Benoît Hamon (23%, soit neuf points de gagnés).

De son côté, Marine Le Pen peine à gagner du terrain. Celle-ci recueille ainsi 26% d’opinions positives, enregistrant ainsi une baisse d’un point. Un score que Manuel Valls n’atteint pas encore puisque ce dernier n’engrange que 23% des suffrages des personnes sondées.

Chez les sympathisants de droite, François Fillon est en tête (77%). Il perd un point tandis qu’Alain Juppé, second, gagne cinq points (58%), devant Nicolas Sarkozy, qui progresse de 9 points (57%). Celui-ci fait jeu égal avec Emmanuel Macron, qui progresse également de 9 points parmi les sympathisants de droite (57%). Chez les sympathisants de gauche, l’ancien ministre de l’Économie et des Finances arrive en septième position (39%, en hausse de 3 points).

Sondage réalisé par internet les 12 et 13 janvier, selon la méthode des quotas, auprès d’un échantillon de 984 personnes âgées de 18 ans et plus, dont 452 personnes interrogées avant le débat et 532 personnes après le débat. Marge d’erreur de 1,4 à 3,1 points.

Publié le mardi 17 janvier 2017 à 12:56, modifications mardi 17 janvier 2017 à 12:56

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !