Politique

Emmanuel Macron ne nommera ni Royal ni Touraine dans son éventuel gouvernement

Mercredi, Emmanuel Macron indiquait qu’en cas d’élection à la présidence de la France, en mai prochain, celui-ci nommerait probablement une femme premier ministre. Moins de 24 heures après cette annonce, le leader d’En Marche ! a tenu à préciser que ni Ségolène Royal et ni Marisol Touraine ne seront retenues au casting…

Les projets présidentiels d’Emmanuel Macron se précisent. Ainsi, alors qu’il était encore au gouvernement il y a quelques mois, le leader du mouvement En Marche ! se voit désormais grimper dans les sondages. Une popularité nouvelle pour l’ancien banquier, qui commence déjà à penser à l’avenir…

En effet, mercredi, Emmanuel Macron indiquait qu’en cas d’élection à l’Elysée, ce dernier nommerait probablement une femme premier ministre. Un aveu qui n’a pas manqué de faire réagir dans la sphère médiatico-politique. Mais alors, en cas d’accession au pouvoir, qui Emmanuel Macron pourrait-il bien choisir comme premier ministre ? L’intéressé a semble-t-il déjà préparé son petit casting…

« JE TRAHIRAIS CETTE PROMESSE INITIALE »

Et pour cause, une seule journée à peine après sa déclaration, l’ancien benjamin du gouvernement Hollande a tenu à préciser ses propos dans le magazine Femme actuelle. Ainsi, quand on l’interroge sur l’éventualité de nommer Ségolène Royal ou Marisol Touraine, celui-ci déclare :

J’ai beaucoup de respect pour ces deux femmes, mais elles n’ont pas vocation à avoir des responsabilités dans un gouvernement qui serait le mien parce que il faut faire monter de nouveaux talents, de nouvelles forces politiques. (…) Si je reprenais les mêmes, je trahirais cette promesse initiale.

Une précision qui se veut on ne peut plus claire, vous en conviendrez !

Revenant ensuite sur ses mots prononcés la veille, Emmanuel Macron nuance ensuite la situation, précisant :

Je n’ai pas dit que ce serait forcément une femme, je le souhaite mais je cherche le meilleur profil pour le pays. On ne rend pas service à la cause féminine en faisant cela.

Vous l’aurez compris : pour Ségolène Royal et Marisol Touraine, les chances de se voir un offrir un poste ministériel sous un éventuel gouvernement Macron sont on ne peut plus faibles !

Publié le vendredi 10 mars 2017 à 10:22, modifications lundi 22 mai 2017 à 11:28

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !