Politique

Quand Emmanuel Macron fête sa victoire à la brasserie La Rotonde…

Dimanche soir, Emmanuel Macron était aux anges. Ainsi, arrivé en tête du premier tour de l’élection présidentielle devant Marine Le Pen, le candidat d’En Marche ! n’a pas manqué l’occasion de fêter ça. Le lieu choisi par l’ancien ministre ? La brasserie Le Rotonde, à Paris, là où François Hollande y avait quelques habitudes…

Le dimanche 23 avril restera sans aucun doute une date marquante dans la vie d’Emmanuel Macron. Et pour cause, c’est ce jour-là que le candidat d’En Marche ! s’est imposé au premier tour de la présidentielle avec plus de 23% des voix face à Marine Le Pen (22%). Une petite victoire qui méritait bien une célébration digne de ce nom…

Du coup, peu après son discours, l’ancien ministre de l’Économie a convié ses proches dans une brasserie parisienne. Son nom ? La Rotonde. Un endroit où, en octobre 2011, François Hollande y avait notamment fêté sa victoire à la primaire socialiste. Tiens donc !

Et autant dire que le prétendant à l’Élysée n’est pas venu seul…

« CE N’ÉTAIT PAS DU TOUT LE FOUQUET’S »

En effet, comme le rapporte Le Parisien, Emmanuel Macron s’est entouré de nombreuses personnalités pour sa petite fiesta. Parmi ces personnalités : Jacques Attali, Line Renaud, Pierre Arditi, Stéphane Bern ou encore Daniel Cohn-Bendit. Certains parlent même de la présence de Dominique Strauss-Kahn. Une information immédiatement démentie par un proche du leader d’En Marche !, qui a notamment affirmé :

Ce n’était pas une ambiance incroyablement festive. Il y avait bien Line Renaud et Pierre Arditi mais pas de DSK comme certains l’ont colporté. C’était juste pour remercier les artisans du succès de ce premier tour. Ce n’était pas du tout le Fouquet’s !

Interrogé à la sortie de la brasserie, Emmanuel Macron n’a pas lésiné sur les explications. Ainsi, défendant avec fermeté son choix, ce dernier a balayé d’un revers de la main les comparaisons en série. Il a ainsi déclaré :

Si vous n’avez pas compris que c’était mon plaisir ce soir d’inviter mes secrétaires, mes officiers de sécurité, les politiques, les écrivains, les femmes et les hommes qui depuis le début m’accompagnent, c’est que vous n’avez rien compris à la vie. Donc c’est ce que vous voulez, mais c’était mon moment du cœur, vous voyez ? Mais je crois qu’au Fouquet’s, il y a pas beaucoup de secrétaires, pas beaucoup d’officiers de sécurité, vous avez vu qui était ici à table. Moi, je n’ai pas de leçon à recevoir du petit milieu parisien.

Les célébrations post-élections sont monnaie-courante. En 2012, après son accession au pouvoir, François Hollande avait convié ses proches dans son fief de Corrèze. A la fin de son discours, celui-ci avait rendu hommage à son département et avait signé quelques autographes. Mais ça, c’était il y a cinq ans…

Publié le lundi 24 avril 2017 à 14:08, modifications lundi 24 avril 2017 à 13:06

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !