Politique

Emmanuel Macron connait le nom de son futur Premier ministre

Emmanuel Macron, largement en tête dans les sondages, aurait donc tranché la question du poste de Premier ministre. Le candidat du mouvement En Marche ne souhaite pas pour autant faire un grand bond en arrière et dévisser dans les intentions de vote en dévoilant au grand public le nom de la personne qui sera nommée à ce poste majeur au sein de la Vème République.

Emmanuel Macron aurait donc en son âme et conscience tranché l’épineuse question de la nomination de son Premier ministre.

Le candidat d’En Marche a indiqué vendredi avoir déjà choisi son Premier ministre après une hypothétique victoire dimanche soir. L’ancien ministre de François Hollande s’est refusé à l’annoncer « avant la passation de pouvoir ».

En Marche vers Matignon !

Emmanuel Macron a fait cette révélation fracassante sur les antennes de la radio Europe 1 ce vendredi.

Ce choix est fait in petto.

Ce choix est donc toujours tenu secret. Seul Emmanuel Macron est porteur de cette vérité et de cette information. Cette décision est donc encore le secret le mieux gardé de la dernière ligne droite de la campagne électorale du second tour. Ce choix est effectivement encore dans le cœur et dans la tête d’Emmanuel Macron. La personne qu’il entend désigner Premier ministre ne serait  d’ailleurs elle-même pas encore au courant.

Emmanuel Macron annoncera officiellement le nom de son Premier ministre le 14 mai au plus tard, « après la passation de pouvoir ».

Un Premier ministre dans la lignée de la tonalité de la campagne du candidat En Marche

Son chef du gouvernement sera à l’image des engagements qu’il a pris. Son futur premier ministre aura « une expérience dans le champ politique » et disposera également des « compétences pour diriger une majorité parlementaire ». Comme le veut la logique institutionnelle, son futur Premier ministre mènera la campagne des législatives en juin prochain.

Les pistes probables pour le poste de Premier ministre d’Emmanuel Macron

Les pronostics vont bon train et les rumeurs les plus folles courent depuis le début de la campagne sur la personne qui pourrait être désignée au poste de Premier ministre. Les noms de Gérard Collomb, le maire de Lyon, ou François Bayrou, le maire de Pau ont longtemps circulé. La nomination d’une femme à ce poste clé ou d’une personne de la société civile permettrait d’obtenir un renouveau en profondeur de la vie politique française. Emmanuel Macron avait en effet clairement indiqué au début du mois de mars « plutôt » souhaiter une femme à la tête du gouvernement. La rumeur Laurence Parisot, l’ancienne leader du MEDEF, avait fait frémir les partisans de la France Insoumise.

Le choix clair et transparent de Marine Le Pen vis-à-vis des électeurs

Marine Le Pen, de son côté, a obtenu un allié de poids. Le ralliement de Nicolas Dupont-Aignan, le maire de Yerres, a été un temps fort de sa campagne. La candidate du FN a préféré jouer la carte de la franchise et de la clarté avec les électeurs. A la différence d’Emmanuel Macron, Marine Le Pen a clairement annoncé aux Français le nom de la personnalité politique qu’elle allait nommer à Matignon. Nicolas Dupont-Aignan accédera au poste de Premier ministre en cas de victoire de Marine Le Pen dimanche soir.

Les Français vont se rendre aux urnes le dimanche 7 mai 2017. Le peuple français va devoir trancher entre deux visions radicalement opposées du pays. La fin du bipartisme et l’éclatement des formations politiques traditionnelles comme le Parti Socialiste et Les Républicains ont marqué cette présidentielle 2017. Ces perspectives et cette nouvelle donne politique promettent une campagne des législatives très indécise.

Publié le vendredi 5 mai 2017 à 16:58, modifications vendredi 5 mai 2017 à 16:58

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !