Emmanuel Macron, candidat le plus dépensier de la campagne présidentielle

Voilà déjà trois mois que la campagne présidentielle est terminée. Il est donc grand temps de faire un point. Or, ce 3 août, le Journal Officiel a publié les comptes de campagne des treize candidats qui souhaitaient devenir Président de la République. Il se trouve qu’Emmanuel Macron est celui qui a dépensé le plus d’argent…

En effet, le candidat de la République en Marche a dépensé 16.8 millions d’euros durant la campagne présidentielle. Un budget énorme qui a permis à Emmanuel Macron de devenir le huitième Président de la Vème République française.

Les meetings de l’ancien Ministre de l’Economie ont coûté 5,8 millions d’euros. Et les SMS, appels, courriers, tracts ainsi que les sondages sont revenus à 5 millions d’euros.

Un classement surprenant

Celui qui arrive en seconde position, c’est Benoit Hamon, dont la campagne a coûté 15.2 millions d’euros alors qu’il n’a rallié de 6.35% des suffrages. Autant dire que le coût de la voix est particulièrement chère pour le candidat socialiste puisqu’elle a coûté un peu plus de 6.5 euros…

François Fillon arrive en troisième position, avec 13.8 millions d’euros dépensés pendant cette campagne électorale. Marine Le Pen a déboursé quant à elle 12.5 millions d’euros, et Jean-Luc Mélenchon 11 millions d’euros. Ce dernier a investi pas moins de 6 millions d’euros dans ses meetings, mais est le champion de la récole de dons puisqu’il a récolté trois fois plus de dons qu’Emmanuel Macron.

Et le plus économe ? Et bien c’est Jean Lassalle, qui n’a dépensé « que » 257 000 euros, récoltant 1.2% des suffrages.

Ces chiffres sont vertigineux, et c’est bel et bien Emmanuel Macron qui monte sur la première marche du podium. Assez largement d’ailleurs…

Modifié : 10 août 2017 16 h 29 min

Voir les commentaires (2)

  • Votre article me paraît tendancieux et peu objectif.
    Notamment quand vous écrivez que ces chiffres sont "vertigineux".
    Ces dépenses sont bien inférieures à celle de la precedent élection (2012)
    Si on analyse les chiffres et notamment celui du plus dépensier (E. Macron) on trouve 16.8 mio. bien inférieur au plafond autorisé (22.5 mio.) et bien inférieur au plus dépensier de 2012 (N.Sarkozy) officiellement 22.8 mio. mais tres certainement plus proche de 40/50 mio.(après réintégration de toutes les dépenses...)

  • Votre article me paraît tendancieux et peu objectif.
    Notamment quand vous écrivez que ces chiffres sont "vertigineux".
    Ces dépenses sont bien inférieures à celle de la precedent élection (2012)
    Si on analyse les chiffres et notamment celui du plus dépensier (E. Macron) on trouve 16.8 mio. bien inférieur au plafond autorisé (22.5 mio.) et bien inférieur au plus dépensier de 2012 (N.Sarkozy) officiellement 22.8 mio. mais tres certainement plus proche de 40/50 mio.(après réintégration de toutes les dépenses...)

Ce site utilise des cookies.