Politique

Election présidentielle américaine : Le directeur du FBI est-il responsable de la défaite d’Hillary Clinton ?

Hillary Clinton s’est exprimée lors d’une conférence téléphonique avec ses grands donateurs, n’hésitant pas à accuser James Comey d’avoir renversé la campagne en relançant l’enquête sur les e-mails.

Hillary Clinton, la candidate démocrate qui a perdu l’élection présidentielle américaine face à Donald Trump, a accusé samedi 12 novembre le chef du FBI d’avoir porté un coup à sa campagne.

En effet, pour la prétendante malheureuse à la Maison Blanche la lettre adressée par James Comey à des parlementaires américains dans laquelle il annonçait que le bureau fédéral allait rouvrir une enquête dans le dossier des emails de l’ex-secrétaire d’Etat a été le tournant dans sa campagne à quelques jours du scrutin décisif.

Pour le clan démocrate, la décision du directeur du FBI de faire connaître publiquement sa décision, à 11 jours de l’élection présidentielle, a provoqué une érosion des soutiens démocrates dans le Midwest.

Hillary Clinton a notamment perdu le Wisconsin, une première pour le camp démocrate depuis 1984. De même pour le Michigan, qui semble avoir penché du côté républicain qui n’avait plus soutenu ce camp depuis 1988.

Or, une semaine après cette annonce, James Comey avait précisé que le FBI jugeait qu’il n’était plus nécessaire de rouvrir une enquête contre l’ancienne secrétaire d’État. En effet, après l’examen des nouveaux emails, le directeur du FBI a écrit qu’il maintenait sa position de juillet selon laquelle il n’y avait pas matière à poursuivre Hillary Clinton pour son utilisation d’un serveur privé quand elle était secrétaire d’Etat.

Hélas, le mal était déjà fait. Ces informations du bureau fédéral avaient effectivement été trop dures « à surmonter » pour l’équipe de campagne démocrate, selon un donateur qui s’est confié à la chaîne CNN.

La lettre du directeur a favorisé Donald Trump et lui a fourni des arguments pour critiquer son adversaire, a estimé ainsi Hillary Clinton.

Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles une élection comme celle-là n’a pas réussi.

A expliqué l’ex candidate démocrate à la Maison Blanche lors d’une conférence téléphonique avec la commission des finances de sa campagne et des donateurs, a rapporté l’un des participants au site d’informations Quartz.

Notre analyse est que les doutes soulevés par la lettre de Jim Comey étaient infondés et ont stoppé notre élan.

La candidate a reconnu cependant que ces événements n’avaient pas été les seuls obstacles à surmonter.

En effet, dans les rangs du parti démocrate, plusieurs autres raisons de la défaite sont mises en avant. Notamment, le discours de leur candidate aux banques de Wall Street, l’absence de message pour les classes moyennes blanches, le fait d’axer sa campagne uniquement sur le tempérament de Trump ou encore son échec à mobiliser les électeurs de Bernie Sanders.

Bref, quelques jours après leur cinglant camouflet, les démocrates débutent le bilan de leur défaite.

Publié le lundi 14 novembre 2016 à 13:04, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:24

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !