Politique

Election présidentielle 2017 : Nicolas Sarkozy veut-il interdire le port du voile dans l’espace public ?

Nicolas Sarkozy a-t-il le projet d’interdire le voile dans l’espace public ? En dépit de réponses affirmatives de la part du candidat à la primaire de la droite, son entourage dément.

Il semble que ce soit une confusion soigneusement entretenue par Nicolas Sarkozy lui-même.

En effet, l’ancien président de la République, qui s’est officiellement prononcé pour l’interdiction du voile à l’université et qui a soutenu les arrêtés municipaux interdisant le burkini sur les plages cet été, a confirmé qu’il pourrait aller jusqu’à vouloir interdire le port du voile islamique dans l’espace public.

Mercredi 5 octobre sur Radio Classique, Guillaume Durant a en effet questionné Nicolas Sarkozy :

Préparez-vous un projet pour interdire le voile?

Exactement

A répondu le candidat à la primaire de la droite, venant ainsi confirmer que son entourage travaillait sur un texte de loi visant à élargir l’interdiction du port du voile dans l’espace public.

Pas de voile, pas de burkini, pas d’horaires spéciaux dans les piscines, c’est l’égalité.

A-t-il fini par lancer, en précisant qu’il était désireux de défendre «une identité nationale et un mode de vie» français.

Il est des pays où les femmes n’ont pas le droit de conduire ceux qui acceptent ça n’ont qu’à s’y rendre.

A poursuivi l’ancien chef de l’État, qui a déploré que /

Les femmes soient enfermées derrière une prison de tissu.

Cependant, contacté par L’Express, l’entourage de Nicolas Sarkozy a démenti travailler sur une telle proposition.

Nous restons sur le burkini, pas sur le voile. Il y a emballement médiatique mais aucune ambiguïté.

A assuré une conseillère.

Une information contredite par L’Obs qui a révélé que Guillaume Larrivé, le député Les Républicains de l’Yonne, l’un des coordinateurs adjoints de la campagne de Nicolas Sarkozy, travaillait effectivement sur un texte législatif qui reviendrait à interdire le port du voile dans la rue.

Nous irions vers une loi pour l’interdiction des emblèmes, insignes et uniformes manifestant ostensiblement l’adhésion à une idéologie revendiquant l’inégalité entre les femmes et les hommes.

A expliqué Guillaume Larrivé.

Juridiquement, le député s’appuierait sur le « respect de la dignité humaine », à laquelle porterait atteinte le port du voile. Il a évoqué la jurisprudence sur le lancer de nains. En 1995, le Conseil d’Etat avait validé un arrêté municipal interdisant cette pratique, estimant :

Une telle attraction porte atteinte à la dignité de la personne humaine.

Depuis, ce principe fait valeur constitutionnelle.

Reste à savoir si ce parallèle sera juridiquement viable dans le cas du port du voile islamique.

Publié le jeudi 6 octobre 2016 à 15:04, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !