Politique

Election présidentielle 2017 : Nicolas Sarkozy a déjà choisi son Premier ministre

Nicolas Sarkozy est affirmatif : s’il est élu président de la République en 2017, il sait déjà quel Premier ministre il va désigner.

Nicolas Sarkozy est sûr de son choix, en cas de victoire à la primaire de la droite et du centre puis à la présidentielle en 2017, il désignera François Baroin comme chef de son gouvernement.

Invité à l’antenne d’Europe 1 ce lundi 26 septembre il a déclaré :

J’ai annoncé un choix parce que j’y crois beaucoup et parce que j’ai une grande confiance en lui : François Baroin.

S’il ne s’agit d’une surprise pour personne, c’est la première fois qu’un probable candidat à l’élection présidentielle se prononce aussi tôt dans la campagne sur le nom de son futur Premier ministre.

Une stratégie qui vient directement d’outre-Atlantique où les démocrates et les républicains font systématiquement campagne en tandem. Sauf qu’aux Etats-Unis cette pratique se justifie par les institutions américaines qui prévoient l’élection d’un vice-président capable de suppléer le chef de l’Etat en cas d’empêchement.

Ainsi, la fidélité de François Baroin à l’égard de Nicolas Sarkozy n’est pas une alliance nouvelle.

Ce soutien est tout sauf une surprise. Depuis des mois, François Baroin en est l’organisateur en tant que président de l’Association des maires de France. Officieusement, ce rendez-vous sera l’acte I d’une opération de communication.

Explique notamment Le Parisien.

Cependant, il semblerait que François Baroin permette surtout à Nicolas Sarkozy de contrer Alain Juppé. En effet, l’ancien ministre des Finances semble entretenir une « haine tenace » à l’encontre du maire de Bordeaux. En outre, la mission de François Baroin permettrait d’offrir le visage fédérateur qu’il manque à Nicolas Sarkozy.

Un revirement de tendance qui ne semble guère convaincre l’entourage d’Alain Juppé.

C’est un jeu. Je pense que tout ça est une opération marketing de répartition des rôles.

A minimisé l’ancien Premier ministre, Jean-Pierre Raffarin au micro de France Info ce lundi 26 septembre en rappelant que « personne ne peut savoir quelle sera la situation du pays en mai prochain ».

Selon Libération, François Baroin sera chargé de « balladuriser » Alain Juppé pour en faire le « candidat du système déconnecté des aspirations populaires ».

Publié le mardi 27 septembre 2016 à 8:30, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !