Politique

Election Présidentielle 2017 : Marine Le Pen tente de garder la tête haute…

Les électeurs du Front National sont sous le choc de son débat raté

Marine Le Pen n’a pas été convaincante durant le débat de l’entre-deux tours face à Emmanuel Macron, et ses propres électeurs semblent le lui reprocher…

Aïe… la campagne présidentielle ne se finit pas forcément très bien pour Marine Le Pen. La candidate du Front National n’a pas été la hauteur des espérances lors du débat de l’entre-deux tours qui s’est déroulé le mercredi 3 mai. Et depuis, elle baisse dans les sondages… Ce qui inquiète bien évidemment ceux qui la soutiennent. D’autant plus que même ses fidèles ne l’ont pas forcément trouvée à la hauteur face à Emmanuel Macron.

Malgré tout, Marine Le Pen fait tout pour encaisser le choc de ce débat raté et pour garder la tête haute. La candidate continue à partir à la rencontre des Français, et s’est rendue à Ennemain, un petit village de 220 habitants situé dans la Somme., le jeudi 4 mai Entourée de ses partisans, la fille de Jean-Marie Le Pen essaie de faire oublier sa mauvaise prestation pendant le débat pour finir sa campagne électorale en beauté…

De nombreux soutiens

Les fidèles de Marine Le Pen sont venus ce jeudi 4 mai pour sa dernière soirée de campagne électorale. Celle qui affirme ne pas supporter les élites et vouloir avant tout respecter les Français en leur redonnant leur pouvoir d’achat, a pourtant fortement déçu certains de ses militants…

En effet, ils sont nombreux à critiquer sa prestation lors du débat de cet entre-deux tours. Ils l’ont trouvée particulièrement agressive face à Emmanuel Macron. Et regrettent vivement son manque de précision dans les gros dossiers qui sont pourtant très importants. Car oui, elle s’est emmêlée les pinceaux à plusieurs reprises, et cherchait un peu trop les informations dans ses dossiers…

Nombreux sont ceux également qui lui reprochent de ne pas avoir suffisamment parlé de son programme. Et pourtant, le programme du Front National est plein d’idées. Alors pourquoi avoir préféré attaquer Emmanuel Macron plutôt que de parler de son programme ? C’est la question que même les militants du FN se posent…

Des justifications troublantes

Malgré tout, Marine Le Pen semble contente de sa prestation. C’est en tout cas ce qu’elle entend dire à ceux qui la soutiennent. Elle a ainsi déclaré par exemple lors de son discours à Ennemain :

J’ai été à la table de ce débat la voix du peuple, l’expression de la colère de cette majorité silencieuse qui n’en peut plus de l’abandon à laquelle on la confine.

Mais elle a également lancé la chose suivante :

Ma voix n’a été que l’écho de la violence sociale qui va exploser dans ce pays.

Certains voient en cette déclaration une manière d’annoncer sa défaite… Car il semble qu’elle ne croit plus en sa victoire ce dimanche 7 mai. Derrière son air satisfait, Marine Le Pen est consciente de sa piètre performance lors du débat de l’entre-deux tours. Son père lui-même, Jean-Marie Le Pen, a affirmé sur RTL que sa fille n’avait malheureusement pas été à la hauteur. Pour lui, c’est un match ex aequo…

Un accueil chaleureux

Malgré ce débat peu glorieux pour la candidate du Front National, elle a été accueillie comme une véritable star. En effet, la rue principale du village de la Somme avait été barrée pour les besoins de la grande fête populaire organisée par le Front National.

Durant cette manifestation, on a pu entendre du Radiohead. La bonne humeur était au rendez-vous car il est important de garder le sourire malgré l’ambiance tendue de cette fin de campagne. Et bien évidemment, Marine Le Pen s’est prêtée avec joie au jeu des selfies avec ceux qui étaient venus la soutenir.

Son bras droit, Florian Philippot, ainsi que son secrétaire général adjoint au FN, Jean-Lin Lacapelle, étaient également présents à ses côtés. Son directeur de campagne, David Rachline, ainsi que Frédéric Châtillon, ont également fait le déplacement.

Cette fin de campagne se place donc sous le signe de la joie et de la bonne humeur. Mais il semble que ce ne soit qu’une apparence puisque certains électeurs affirment que le débat de l’entre-deux tours face à Emmanuel Macron a signé sa défaite électorale de dimanche prochain…

Une perte de vitesse ?

Depuis le débat du mercredi 3 mai, Marine Le Pen perd des points dans les sondages. Elle obtiendrait maintenant moins de 40% des voix lors de ce second tour.

Et ses plus fidèles électeurs ne sont pas aveugles. Ils constatent cet effondrement, les critiques étant émises jusque dans son propre camp !

Un député européen affirme que Marine Le Pen n’a pas convaincu les indécis, tandis qu’un proche de la candidate a carrément qualifié le débat de catastrophique. Un patron de fédération frontiste est même sorti du silence pour expliquer :

Ce n’était pas digne d’un débat présidentiel. Macron, on avait l’impression qu’il avait un projet. Marine, à part les fondamentaux, ce n’était franchement pas top. Tous les électeurs ou les élus FN autour de moi le disent.

Et oui, même certains « amis » de Marine Le Pen ne comprennent pas pourquoi elle a adopté cette attitude lors du débat. Un conseiller régional a ainsi déploré :

La violence attribuée à Marine est le symbole d’une exaspération des Français face à la violence du programme de Macron. Mais il n’est pas certain que ça serve son image, hélas. La punchline du début était parfaite. Ensuite, il fallait dérouler le positif de son programme, et ne pas revenir sans cesse à Macron.

D’autres sont en colère contre la candidate du Front National qui aurait ruiné en 2h20 de débat une partie de travail mené depuis plusieurs années pour changer son image et pour apparaître comme la figure de la France Apaisée.

Qu’a-t-elle voulu faire ?

On peut véritablement se demander ce qu’a voulu faire Marine Le Pen lors du débat. Car son attitude et ses propos restent encore aujourd’hui difficiles à comprendre. Elle a sans doute voulu détruire l’image d’Emmanuel Macron, pour détourner des urnes les électeurs qui votent pour lui uniquement pour faire barrage au Front National.

Marine Le Pen a d’ailleurs expliqué sur RMC jeudi 4 mai au matin qu’elle n’avait pas voulu mener un débat classique, et qu’elle avait souhaité bousculer les codes. La candidate a voulu montrer aux Français le vrai visage du candidat d’En Marche !

Malheureusement, elle n’a que très peu parlé de son programme et de ses ambitions. Et c’est bien ce manque de précision qu’on lui reproche beaucoup aujourd’hui. Marine Le Pen a voulu abîmer l’image d’Emmanuel Macron, en l’attaquant sur différents sujets. Mais c’est un peu l’effet inverse qui a été constaté, puisqu’elle a finalement abîmé la sienne !

Et même dans les rangs du Front National, les déçus sont très nombreux à deux jours du second tour de l’élection présidentielle. Ils estiment que ceux qui voulaient voter pour elle vont le faire, mais que ceux qui hésitaient ne le feront pas. Ils ne sont donc pas très optimistes, et la fin de cette campagne semble avoir un goût amer pour ceux qui espéraient voir Marine Le Pen entrer à l’Elysée.

Cependant, une élection est toujours pleine de surprise. Il ne faut pas tirer de plan sur la comète, et rester très prudent quant au résultat car tout peut encore basculer. Le suspense est à son comble…

Publié le vendredi 5 mai 2017 à 14:46, modifications vendredi 5 mai 2017 à 12:05

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !