Politique

Election Présidentielle 2017 : Marine Le Pen recule sur la sortie de l’Euro

La candidate du Front National ne fait plus de la sortie de l'Euro une priorité

Marine Le Pen a toujours fait de la sortie de l’Euro l’une de ses priorités. Mais finalement, la candidate du Front National fait volte-face…

Marine Le Pen a radicalement changé de cap ce samedi 29 avril. La candidate du Front National a affirmé que finalement, la sortie de l’Euro n’était plus une priorité. En effet, elle semble avoir compris que ce point de son programme était un véritable frein au vote pour de nombreux Français. Et surtout, c’était la seule façon pour la candidate du Front National de sceller son accord avec Nicolas Dupont-Aignan.

Il faut également savoir que ce changement programmatique est tout à fait stratégique. Car à l’approche du second tour, il faut qu’elle soit très convaincante ! En effet, si l’écart entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen tend à se réduire, le candidat d’En Marche ! conserve pour le moment une belle longueur d’avance. C’est donc le moment ou jamais de séduire les électeurs pour les inciter à voter pour elle.

Un revirement inattendu

Depuis des mois (voire des années !), Marine Le Pen ne cesse de démontrer qu’il faut faire de la sortie de l’Euro une priorité. Elle veut sortir de la monnaie unique, et revenir le plus vite possible au Franc. C’est l’un de ses points clés dans son programme.

Mais finalement, une semaine avant le second tour de l’élection présidentielle, la femme politique a expliqué que ce n’était plus une priorité, ni même un préalable à la politique économique qu’elle entend mener si elle est Présidente de la République. Il semble que Marine Le Pen considère que la sortie de l’Euro n’est pas le plus urgent à faire, et qu’il y a d’autre chose à faire en France pour sortir le pays de l’impasse dans laquelle il se trouve.

C’est donc un revirement très inattendu, qui a surpris pas mal de monde. Mais vous allez voir que ce changement de cap n’a rien d’étonnant finalement, et que c’est une belle manière pour la candidate du Front National de gagner une certaine popularité auprès des plus indécis.

Pourquoi a-t-elle carrément changé de cap ? Et bien tout simplement parce qu’elle a compris ce qui effrayait une partie de l’électorat. Elle essaie de convaincre les électeurs les plus réfractaires à son programme politique.

Et il semble justement que cette mesure phare, celle qui concerne la sortie de l’Euro, ne soit pas la plus populaire. C’est d’ailleurs quelque chose qui fait peur. Alors elle a décidé de changer son fusil d’épaule, du moins pour le moment.

Pourquoi cette mesure est-elle dangereuse ?

En réalité, la sortie de l’Euro ne se fera pas en un claquement de doigt. C’est très compliqué, et repasser au Franc pourrait bien être à l’origine d’un immense bouleversement dans notre pays. En effet, le Franc perdrait énormément de valeur. Entre 20 et 30% selon certains économistes ! Mais justement, cette perte de valeur pourrait permettre de vendre les produits français chers à l’étranger, et donc de relancer les exportations. Mais cet argument ne convainc pas vraiment les Français qui craignent véritablement un retour à la monnaie française…

Autre point qui effraie concernant la sortie de l’Euro : les importations coûteraient bien plus chères, et le pouvoir d’achat baisserait pour les Français à l’étranger. Le risque est également de voir le système bancaire s’effondrer, et donc de voir les économies des Français diminuer nettement. Un scénario qui fait bien évidemment très très peur à tout le monde. Et qui empêche certains Français de voter en faveur de Marine Le Pen.

Un revirement de situation.

Marine Le Pen tient donc à rassurer tout le monde et fait un pas en arrière. Elle a ainsi expliqué que les négociations pourraient prendre plusieurs mois, voire plusieurs années. Et que la sortie de l’Euro ne serait pas sa priorité si elle était élue Présidente de la République.

Pourtant, la candidate au Front National continue à estimer que l’Euro est mort, et que la monnaie unique est une catastrophe pour l’économie de notre pays. Elle affirme notamment qu’il est essentiel que la France retrouve une souveraineté totale.  Elle garde donc visiblement à l’esprit cette sortie de l’Euro.

Mais dans le cadre de son alliance à Nicolas Dupont-Aignan, Marine le Pen a été contrainte de faire volte-face. Car l’homme politique refuse depuis le début de la campagne cette partie du programme frontiste. Du coup, voici ce que le texte de leur alliance de Gouvernement stipule :

La transition de la monnaie unique à la monnaie commune européenne n’est pas un préalable à toute politique économique. Le calendrier sera adapté aux priorités et défis immédiats que le gouvernement de la France devra relever.

Une prise de recul stratégique

Bien évidemment, ce recul programmatique est stratégique. Non seulement il permet de sceller un accord important avec Nicolas Dupont-Aignan. Mais en plus, il offre à la candidate du Front National la possibilité de séduire une nouvelle partie de l’électorat français.

Pour l’instant, nombreux sont ceux à être sceptique, et à penser que Marine Le Pen organisera quand même une transition vers le Franc, ce qui représenterait une perte de leur pouvoir d’achat. Mais d’autres sont d’ores et déjà convaincus, et estiment que ce changement programmatique est tout à l’honneur de la candidate qui s’adapte aux véritables attentes des citoyens. Il semble donc que la stratégie de Marine Le Pen soit en partie payante…

Publié le dimanche 30 avril 2017 à 14:38, modifications dimanche 30 avril 2017 à 14:44

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !