Politique

Election présidentielle 2017 : Quand Marine Le Pen drague les Insoumis de Jean-Luc Mélenchon

Marine Le Pen a joué la carte de la protection des « plus faibles » pour rallier les électeurs de Jean-Luc Mélenchon, qui avait réuni 19,58% des voix lors du premier tour.

Marine Le Pen a lancé un appel aux sept millions d’électeurs de la France insoumise. En effet, dans une vidéo publiée sur Twitter vendredi 28 avril, la candidate du Front national s’est adressée aux électeurs de Jean-Luc Mélenchon.

Après avoir vanté les mérites de la campagne menée par le candidat de la France Insoumise, Marine Le Pen a appelé « à faire barrage à Emmanuel Macron » qui fait un peu figure d’ennemi commun pour les électeurs du Front national et de la France insoumise.

Mettons les querelles et divergences de côté. Il n’est pas possible de laisser les manettes de la France à Emmanuel Macron.

A-t-elle ainsi débuté en précisant que le projet de son adversaire est « aux antipodes de celui qu’ils ont soutenu ».

Une opération séduction assumée

Invitée sur le plateau du Journal Télévisé de TF1 mardi 25 avril, Marine Le Pen avait déjà lancé un appel à peine voilé aux sept millions d’électeurs de Jean-Luc Mélenchon :

Est-ce que sérieusement, vous envisagez de voter pour monsieur Macron?

Avait-elle questionné.

Est-ce qu’ils vont voter pour quelqu’un qui va faire une loi El Khomri fois mille?

De plus, au cours des derniers jours, un tract listant une dizaine de points communs entre les programmes de Marine Le Pen et de Jean-Luc Mélenchon a beaucoup tourné sur les réseaux sociaux.

Nicolas Bay, le secrétaire général du Front national, déclarait sur le plateau de C à vous que ce tract était « une initiative émanant des réseaux sociaux qui n’a aucun caractère officiel ».

Du côté de la France insoumise, Alexis Corbière, le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, a immédiatement réagi.

Celui-ci a estimé sur BFMTV que cet appel n’était « pas très digne » et dénoncé « des petites manoeuvres électorales » :

Il ne faut pas être piégé par son parler fourbe.

Il a notamment insisté et répété que « pas une voix ne doit aller au Front national ».

En outre, pour Alexis Corbière, Marine Le Pen « divise les Français », et défend des idées « abjectes ».

Comme dans les contes d’enfants Marine Le Pen essaie de cacher ce qu’elle est.

Selon lui, les électeurs de Jean-Luc Mélenchon voteront pour Emmanuel Macron « en se bouchant le nez », ou alors s’abstiendront.

Publié le samedi 29 avril 2017 à 15:34, modifications samedi 29 avril 2017 à 14:55

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !