Politique

François Hollande n'est pas candidat à l'élection présidentielle de 2017 

Un renoncement surprise

François Hollande a solennellement annoncé qu'il ne comptait pas briguer un second mandat à l’élection présidentielle de 2017.

Depuis plusieurs mois, François Hollande laissait planer le suspens sur le renouvellement de son mandat présidentiel.

Crédité de seulement 7% des intentions de vote dans les derniers sondages, le président de la République était largement distancé notamment par Emmanuel Macron, son ancien ministre de l'Economie.

Le doute a enfin été levé. Le chef de l’Etat a annoncé sa décision avec beaucoup d'émotions et  la gorge nouée. En effet, ce jeudi 1er décembre en direct depuis le Palais de l’Elysée, François Hollande a déclaré qu’il renonçait à être candidat à sa propre succession lors de l’élection présidentielle des 23 avril et 7 mai prochain.

Je ne peux me résoudre à la dispersion de la gauche, à son éclatement. Je suis animé par l'intérêt du pays. L'expérience m'a apporté l'humilité qui est indispensable à l'action publique. Les rites du pouvoir ne m'ont jamais fait perdre ma lucidité, car je dois agir.

A énoncé le Président de la République avant d’ajouter :

J’ai décidé de ne pas être candidat à l’élection présidentielle, au renouvellement de mon mandat. Je tenais ici à vous en faire part directement, comme je m’y étais engagé.

Un renoncement unique

Il s'agit là d'un renoncement unique dans l'histoire de la Vème République, à l'exception de Georges Pompidou, décédé en fonctions en 1974.

Cependant, avant de faire cette annonce tant attendue, il a revendiqué la qualité de son bilan. Il a énoncé le redressement des comptes publics, l'assainissement de la sécurité sociale, la lutte contre le réchauffement climatique, le mariage pour tous ou encore la lutte contre les discriminations.

Pourtant, s’il s’est globalement félicité de son bilan, il a malgré tout déclaré avoir quelques déceptions :

Je n'ai qu'un seul regret : la déchéance de nationalité. Je pensais qu’elle pouvait nous unir alors qu’elle nous a divisé. Ensuite, sur le chômage, l'engagement majeur de sa campagne de 2012, François Hollande a martelé qu’il avait pris tous les risques qu’il s’agisse du soutien de l’innovation que de la réforme du marché du travail :

Les résultats sont là. Mais le chômage reste à un niveau trop élevé.

En effet, depuis le début de son quinquennat, François Hollande avait lié son éventuelle candidature à l'inversion de la courbe du chômage.

Dans son intervention, François Hollande a mis l'accent sur l'importance de maintenir l'unité de son camp pour justifier sa non-candidature. En effet, cette annonce est intervenue alors que la campagne pour la primaire de La Belle Alliance Populaire a officiellement débuté ce jeudi en vue de l’élection de son représentant les 22 et 29 janvier 2017.

Pour l’instant, sept candidats se sont déclarés : Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, Marie-Noëlle Lienemann, François de Rugy, Jean-Luc Bennahmias, Gérard Filoche et Pierre Larrouturou.

Après cette annonce, la candidature de Manuel Valls pourrait rapidement venir s'ajouter à cette liste.

Article publié le jeudi 1 décembre 2016 à 21:00, modifications jeudi 1 décembre 2016 à 22:01

Participer

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet
Discuttez !

Poster un Commentaire
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Minutenews.fr Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.

Soyez le premier à commenter !

Me notifier
avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshock???cooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsad!?ideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
wpDiscuz

Vidéo relative

Vers le top