Politique

Election présidentielle 2017 : Emmanuel Macron ferait un « bon » président pour 45 % des Français

Le fondateur d’En Marche ! arrive en deuxième position du classement des personnalités politiques perçues comme pouvant faire un « bon » chef d’Etat, derrière Alain Juppé.

Un récent sondage de l’institut Odoxa publié dans Le Parisien ce dimanche 4 septembre, Emmanuel Macron est jugé par 45% des Français comme un « bon » président de la République.

Ainsi, parmi les 1 024 personnes interrogées les 1er et 2 septembre, l’ancien ministre de l’Economie est considéré comme la personnalité préférée des Français pour représenter la gauche.

Alors que sa démission a été perçue comme un acte de bravoure, une majorité des sondés semble avoir une bonne opinion de l’homme politique. Son départ du gouvernement lui a même valu d’augmenter sa cote de popularité de 4 points par rapport à juillet et s’élève ainsi à 58% de jugement favorable.

En effet, son mouvement politique, En Marche !, reflète une image « dynamique » pour 73% des personnes interrogées. De plus, Emmanuel Macron, qui a quitté son poste de ministre pour se consacrer à temps plein à son mouvement politique, apparaît comme « courageux » pour 62% d’entre eux, et « compétent » pour 59%. Il est également perçu comme « incarnant le renouveau » pour 58% et « sachant où il va » pour 58%.

Enfin 74% pensent qu’il a eu raison de démissionner et parmi les sympathisants de gauche 65% approuvent sa décision.

Cependant, son éventuelle candidature ne fait pas l’unanimité. En effet, le haut fonctionnaire est jugé par 66% des Français comme étant « trop proche de la finance » et pour 68% « il n’est pas proche des gens ».

Le maire Bordeaux, Alain Juppé est considéré, par 56% des interviewés, comme la personnalité politique susceptible d’être un bon président.

En parallèle à ce sondage, Emmanuel Macron est revenue, dans une interview au Journal du Dimanche, sur sa démission et a réaffirmé ses ambitions, même s’il est resté flou sur ses intentions pour l’élection présidentielle de 2017.

Mon objectif est uniquement que les idées progressistes soient présentes au second tour de l’élection présidentielle et gagnent pour pouvoir transformer notre pays.

Publié le lundi 5 septembre 2016 à 13:30, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !