Politique

Les députés s’attaquent au système de retraite dorée des sénateurs

Les sénateurs sont assis sur un véritable pactole qui pose problème.

1,4 milliard. C’est le trésor de guerre sur lequel est assis le Sénat pour financer les retraites. Et autant dire que cela passe mal du côté de l’Assemblée Nationale où le système vient d’être réformé.

La chasse aux privilèges

Les députés de la majorité sont en opération grand nettoyage pour les dépenses inutiles. Ils l’ont montré en réduisant par exemple le montant maximum accordé pour les obsèques. Mais, ils aimeraient bien que l’effort soit partagé notamment par les sénateurs. Alors qu’ils viennent d’aligner leur propre système de retraite sur le général, l’objectif est donc de pousser les élus du Palais du Luxembourg à faire de même expliquent nos collègues du Parisien.

Il faut dire que les sénateurs sont assis sur un véritable trésor. 1,4 milliard d’euros pour financer leur système. De leur côté, ils expliquent que c’est avant tout dû à une bonne gestion pendant trois décennies. Mais, il faut rappeler qu’il s’agit là… d’argent public. En clair, financé par les contribuables. Autant dire que du côté de la majorité, on aimerait bien qu’une partie de cet argent soit reversé aux finances de l’Etat.

A un moment où des sacrifices sont demandés aux Français les plus modestes, les représentants de la Nation doivent montrer l’exemple. Qu’attendent les sénateurs pour balayer devant leur porte ?

interroge ainsi un député de la Nouvelle Gauche. Pour les experts économiques, ce sont les avantages du système qui posent avant tout problème. C’est ce qu’explique Pierre-Edouard du Cray, directeur des études à l’association Sauvegarde Retraites.

Pour les sénateurs, c’est ceinture et bretelles. Non seulement, ils ont accès à des pensions élevées, mais en outre, ils bénéficient de la garantie de l’argent public.

Mais, difficile de faire pression sur les sénateurs. Au nom de la séparation des pouvoirs, ils sont les seuls à pouvoir changer ce fonctionnement. Et s’ils ont fait quelques efforts récemment, on peine à voir comment ils seraient convaincus cette fois.

Publié le samedi 24 mars 2018 à 14:12, modifications samedi 24 mars 2018 à 11:33

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires

En direct