Politique

Denis Baupin : Accusé de harcèlement sexuel, il démissionne de l’Assemblée Nationale

Denis Baupin, le député et ancien membre d’Europe-Ecologie-Les Verts (EELV) est accusé d’harcèlement et agression sexuelle.

De nombreux témoignages d’élues écologistes, relayés par une enquête menée par Mediapart et France Inter, ont dénoncé les comportements d’harcèlement et d’attaque sexuels du député et mari de la ministre du Logement Emmanuelle Cosse.

Ainsi, ce sont quatre élues écologistes, dont la porte-parole d’EELV, Sandrine Rousseau, qui ont mis en accusation, ce lundi 9 mai, Denis Baupin pour des comportements de « harcèlement » ou « d’agression sexuelle ».

Le témoignage de Sandrine Rousseau porte sur des faits présumés qui remontent à octobre 2011, au cours d’une réunion d’EELV à Montreuil (en Seine-Saint-Denis) :

À un moment donné, j’ai voulu faire une pause. Dans le couloir qui longe la salle, Denis Baupin est venu. Il m’a plaquée contre le mur en me tenant par la poitrine, et a cherché à m’embrasser. Je l’ai repoussé violemment.

Elle ajoute :

Avoir ressenti un très grand malaise (…) J’ai immédiatement pensé que c’était absolument anormal que je subisse ça. Mais le mot agression sexuelle, je l’ai mis très longtemps après.

Parmi les autres témoignages, celui d’Elen Debost, adjointe au maire du Mans, qui évoque une centaine de SMS obscènes que lui aurait envoyés Denis Baupin.

Quant à Isabelle Attard, la députée du Calvados, (qui a quitté EELV en décembre 2013), elle évoque :

Du harcèlement quasi quotidien de SMS provocateurs, salaces.

Pourtant certains faits seraient prescrits, comme ceux relatés par Annie Lahmer, élue EELV, qui a témoigné en direct sur BFM TV pour des faits qui se sont déroulés il y a 17 ans :

Il était assez pressant (…) il me courait autour d’un bureau, j’en ai eu marre et je lui ai demandé qu’il arrête. Le lendemain, il a refusé de m’adresser la parole, avant de me menacer de n’avoir jamais de poste dans le parti.

Denis Baupin a immédiatement contre-attaqué dans un communiqué, publié ce lundi 9 mai par le biais de son avocat :

Les allégations délictueuses, présentées comme prescrites, sont mensongères, diffamatoires et ne reposent sur aucun fondement. Denis Baupin conteste fondamentalement l’idée de harcèlement sexuel et plus encore d’agression sexuelle, lesquels lui sont totalement étrangers et envisage ainsi de saisir les juridictions compétentes afin de faire valoir ses droits.

Malgré tout, le député a démissionné de ses fonctions de vice-président de l’Assemblée Nationale, à la demande express de Claude Bartolone, le président de l’Assemblée Nationale, à l’occasion d’un entretien ce lundi matin.

De nombreuses réactions politiques ont suivi ces accusations.

Cité par Mediapart, le secrétaire nationale d’EELV, David Cormand, a consenti qu’il régnait une loi du silence au sein du parti, notamment depuis que Denis Baupin a quitté EELV il y a quelques semaines sur fond de désaccord politique :

L’élément qui permet ce type de faits, c’est le silence. Ce silence, il a bien trop duré. Aujourd’hui, il cesse. Et c’est une bonne chose. Il n’y a jamais de mauvais moment pour dire ces choses.

Noël Mamère (qui a également quitté le parti en 2013) a lui aussi fait des déclarations sur RMC-BFM TV sur son sentiment de malaise, de honte et d’accablement :

Les écologistes ne sont pas épargnés par ce type de comportements. Ce que je constate c’est que toutes ces femmes qui ont été agressées sexuellement n’ont rien dit pendant longtemps. Peut-être parce que nous étions dans un parti relativement petit avec une forme d’entre-soi où il n’était pas question de le fragiliser. Je suis fier que les femmes, toutes membres d’EELV, se soient enfin décidées à parler.

Enfin, à l’annonce de la démission de Denis Baupin, les réseaux sociaux ont fait resurgir une photo du 8 mars dernier.

Ce cliché est celui des députés de l’Assemblée Nationale qui posent avec du rouge à lèvres pour la campagne Mettez du rouge, parmi lesquels figurent Denis Baupin.

Cette campagne invite, depuis 2013, des hommes à montrer leur engagement pour la défense des droits des femmes…

Publié le lundi 9 mai 2016 à 17:43, modifications lundi 9 mai 2016 à 15:45

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !