Politique

Quand le débat à l’Assemblée nationale porte sur la tenue « débraillée » de François Ruffin

La tenue jugée « débraillée » de François Ruffin a déclenché les moqueries de ses collègues de droite. 

Alors que François Ruffin, le député de la France insoumise s’exprimait au micro de l’hémicycle ce mercredi 26 juillet, des voix se sont élevées pour lui demander de rentrer sa chemise dans son pantalon.

On notera qu’entre les incidents de séance ou les députés de La France insoumise qui bousculent les codes du Palais Bourbon, l’Assemblée nationale est le théâtre de scènes surréalistes.

Et depuis mercredi, les partisans de Jean-Luc Mélenchon sont certes insoumis, mais également « débraillés ». En effet, les remarques à l’adresse de François Ruffin et de sa tenue n’ont pas tardé à provoquer un débat, plutôt futile, parmi les membres de l’Assemblée.

Des discussions sur les codes vestimentaires, qui ont mis fin à la prise de parole du député de la France insoumise, laissant place à une joute verbale sur ce sujet Ô combien important.

Rappelons par ailleurs que depuis jeudi 21 juillet, le Bureau de l’Assemblée nationale a officiellement acté le droit pour les députés de siéger sans veste ni cravate, selon une décision de la plus haute instance collégiale de la chambre basse.

 A poil !

Ironique, François Ruffin a répondu à ses collègues :

Ca doit être le problème central de cette assemblée.

Très enthousiastes, les députés de la droite lui ont répondu qu’il « n’était pas la police de l’Assemblée ».

Oh! La chemise dans le pantalon, c’est dans les usages!

L’a ainsi interpellé un parlementaire.

Claude Goasguen, député Les Républicains de Paris, plus inspiré que ses collègues, s’est même fendu d’un « A poil ! » très sonore en s’esclaffant.
Face aux critiques visant le député de son groupe, Jean-Luc Mélenchon est monté créneau.

On n’est pas en Iran ici, pour la police des vêtements.

A répondu le chef de file de la France insoumise, déclenchant les huées des députés de droite.

Finalement, il faut croire que les réprimandes exprimées par ses adversaires ont fini par avoir raison de la tenue du député de la Somme. En effet, après deux interventions chahutées, François Ruffin est revenu au micro. Avec, cette fois, la chemise rentrée dans son pantalon.

Publié le vendredi 28 juillet 2017 à 9:03, modifications vendredi 28 juillet 2017 à 15:19

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !