Politique

Christiane Taubira refuse d’accabler François Hollande

En désaccord total avec le projet de loi sur la déchéance nationale, Christiane Taubira refuse toutefois de critiquer François Hollande…

Le 27 janvier dernier, Christiane Taubira claquait la porte du gouvernement. L’ancienne ministre de la justice présentait sa démission suite à un « désaccord majeur » avec François Hollande sur la déchéance de nationalité. Ce n’est un secret pour personne, l’ex Garde des Sceaux n’a jamais soutenu ce projet de loi.

Invitée sur le plateau d’On n’est pas couché samedi 6 février, Christiane Taubira a une fois de plus critiqué cette réforme constitutionnelle. Et d’ajouter :

Si ça ne passe pas, je dis tant mieux. Sincèrement, je souhaite l’échec de cette disposition. (…) Je souhaite que la gauche n’ait pas à assumer d’avoir inscrit dans la constitution une marque pareille.

En revanche, ne comptez pas sur Christiane Taubira pour dire du mal de François Hollande. L’ancienne ministre a une nouvelle fois fait part de son admiration pour « le comportement, l’attitude, les mots » du chef de l’Etat face aux menaces terroristes dont fait l’objet la France.

Et d’ajouter :

Je ne porte pas de jugement sur le président de la République. Si nous avons traversé la catastrophe de janvier 2015 et cet espèce de cataclysme indéfinissable de novembre 2015, c’est parce que nous avons un président qui a réagi. A plusieurs reprises, j’ai eu des frissons en imaginant que ce soit un autre président à ce moment-là.

Le message est clair. Christiane Taubira est toutefois beaucoup plus vague quand il s’agit de parler de son avenir politique. Alors que la présidentielle de 2017 se profile à l’horizon, l’ancienne ministre sera-t-elle toujours fidèle à François Hollande ?

Publié le lundi 8 février 2016 à 18:12, modifications lundi 8 février 2016 à 17:49

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !