Politique

Charente : un coup de feu accidentel tiré en plein discours de François Hollande

Alors que François Hollande prononçait un discours, dans le cadre de l’inauguration de la ligne à grande vitesse entre Paris et Bordeaux, un coup de feu a retenti, faisant deux blessés. Le chef de l’Etat n’était pas directement visé par ce tir qui était purement d’origine accidentelle.

Selon des informations de RTL, un gendarme aurait effectué une mauvaise manœuvre avec son arme de service en plein discours du président François Hollande. Deux personnes auraient été malheureusement blessées par cette balle perdue.

Incident lors d’un déplacement du chef de l’Etat François Hollande

Le chef de l’Etat s’était rendu à Villognon, en Charente. Ce déplacement inaugurait la ligne à grande vitesse qui va relier les villes de Paris et Bordeaux. François Hollande a prononcé son discours sous un chapiteau à quelques mètres de la voie de TGV. En juillet prochain, Paris ne sera plus qu’à deux heures de Bordeaux lors d’un voyage en train avec la LGV. Ce chantier public-privé aurait coûté près de 8 milliards d’euros selon des révélations de RTL.

Coup de feu en plein discours du président de la République

D’après des révélations de Sud-Ouest, un coup de feu a retenti en plein milieu de l’intervention du dirigeant français. Le président a dû effectuer une pause impressionnante afin de s’assurer de la nature de l’incident. François Hollande a alors interrompu son discours pendant quelques instants.

Selon des informations de Sud-Ouest, un agent du service d’ordre :

avait mal enclenché la sécurité de son arme, qui se trouvait à proximité de sa jambe.

Une défaillance dans les services de sécurité ?

Le service de sécurité se serait alors déployé. Le spécialiste police-justice de BFM TV, Dominique Rizet, a malgré tout exprimé son étonnement suite à cette scène surréaliste. Il a évoqué son incompréhension sur l’absence de protection et de mise en sécurité du chef de l’Etat immédiatement après le coup de feu. Aucun agent n’a évacué le président ou protégé le dirigeant français en le plaquant au sol. Quelques instants après, François Hollande a pu reprendre son discours.

L’agent de service aurait été blessé au pied et une autre personne à la jambe. Une enquête a été ouverte afin de faire toute la lumière sur cet incident majeur qui aurait pu avoir des conséquences bien plus dramatiques.

 

Publié le mercredi 1 mars 2017 à 9:47, modifications mercredi 1 mars 2017 à 20:29

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires