Politique

Bruno Le Roux démissionne du ministère de l’Intérieur

Bruno Le Roux s’est entretenu ce mardi avec François Hollande en présence de Bernard Cazeneuve. Il a ensuite annoncé sa démission lors d’une conférence de presse.

Quatre mois après sa nomination au ministère de l’Intérieur, Bruno Le Roux a annoncé sa démission ce mardi 21 mars, lors d’une conférence de presse à la préfecture de Bobigny (Seine-Saint-Denis).

Selon une information de RTL, avant cela, Bruno Le Roux s’est entretenu ce mardi à 14h30 avec François Hollande, en présence du Premier ministre, Bernard Cazeneuve.

C’est à l’issue de cet entretien que le principe d’une démission a été acté.

En effet, plus tôt dans la journée, Bernard Cazeneuve avait affirmé sa volonté d’exemplarité.

Lorsqu’on est attaché à l’autorité de l’Etat, on est impeccable face aux institutions et aux règles qui les régissent.

Avait ainsi scandé le Premier ministre.

Ainsi, le ministre de l’Intérieur, visé par une enquête du parquet national financier pour avoir fourni à ses deux filles des emplois présumés fictifs comme assistantes parlementaires entre 2009 et 2016, a adressé une brève déclaration.

J’ai adressé au président de la République ma démission

« J’affirme mon honnêteté »

Bruno Le Roux a justifié sa démission par le fait qu’il ne voulait en aucun cas que « ce débat puisse porter atteinte au gouvernement ».

J’affirme mon honnêteté.

A-t-il également martelé.

Mais ma responsabilité est aussi de préserver totalement l’action gouvernementale.

Ainsi, Bruno Le Roux a rappelé qu’il n’avait rien à se reprocher.

Ces contrats ponctuels et officiels, conformes aux règles juridiques de l’Assemblée nationale, correspondaient tous à des travaux effectivement réalisés. Ces moments de travail en commun étaient importants pour moi comme ils étaient formateurs pour elles.

Après cette démission, l’Élysée a annoncé le remplacement de Bruno Le Roux par Matthias Fekl.

Agé de 39 ans, le conseiller régional de la Nouvelle-Aquitaine était jusqu’alors le Secrétaire d’État chargé du Commerce extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l’étranger.

Il obtenu cette nomination après démission de Thomas Thévenoud, démis de ses fonctions pour ne pas avoir déclaré ses impôts.

Publié le mercredi 22 mars 2017 à 9:02, modifications mercredi 22 mars 2017 à 9:02

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !