Politique

Boris Faure est sorti de l’hôpital suite à la rixe avec M’jid El Guerrab

Le responsable PS Boris Faure a pu finalement sortir de l’hôpital ce vendredi. Il avait été admis la veille en raison de « complications » suite à son agression par le député M’jid El Guerrab de La République En Marche.

L’état de santé de Boris Faure laissait craindre le pire après son altercation avec le député M’jid El Guerrab. Maître Patrick Klugman, l’avocat de Boris Faure, a donné des nouvelles rassurantes de son client auprès de l’AFP. Une nouvelle opération, envisagée jeudi, n’a finalement pas été effectuée.

Les résultats de l’IRM sont rassurants. L’hypothèse d’une méningite ou d’un nouvel hématome est écartée.

Des complications de santé pour Boris Faure

Boris Faure avait dû être de nouveau hospitalisé cette semaine.Suite à des complications, il était en très mauvais état. Hier soir, le diagnostic était qu’il fallait le réopérer, s’il se stabilis(ait), il n’y aura(it) pas de nouvelle opération.

Selon son avocat, ces complications sont malheureusement :

la suite des coups qu’il a reçus.

Une rixe sidérante entre deux hommes politiques

L’altercation, d’une rare violence, entre les deux hommes politiques s’était déroulée le 30 août dernier. M’jid El Guerrab avait frappé Boris Faure à la tête avec des coups de casque. Boris Faure avait été opéré d’urgence dans la nuit. Son pronostic vital avait même été engagé pendant un temps. Le responsable du Parti Socialiste s’était malheureusement vu prescrire une interruption temporaire de travail d’au moins trente jours. Les deux hommes partageaient en réalité un contentieux sur le plan politique depuis de nombreux mois. Le député LREM aurait notamment été insulté et craignait pour sa vie d’après sa version des faits.

M’jid El Guerrab se retire du mouvement de La République En Marche

Le député M’jid El Guerrab a donc annoncé cette semaine qu’il avait présenté sa démission du parti La République en marche. M’jid El Guerrab, député de la 9ème circonscription des Français de l’étranger, a publié un communiqué pour évoquer sa décision.

Pour ne pas entraver le travail de la majorité parlementaire, et afin d’assurer ma défense de la manière la plus sereine possible, j’ai décidé de soumettre ma démission du mouvement La République en Marche aux membres du Conseil d’Administration. Je réitère encore une fois mes plus sincères regrets concernant la tournure prise par les événements.

M’jid El Guerrab a été entendu mardi matin au siège de la LREM, situé dans le quinzième arrondissement de Paris. Ses avocats, maîtres Yassine Yakouti et Éric Dupond- Moretti, « n’ont pas souhaité réagir ». M’jid El Guerrab devrait donc dorénavant siéger dans l’hémicycle parmi les députés non-inscrits. L’ancien député de LREM a été mis en examen samedi dernier par un juge d’instruction pour « violences volontaires avec arme ».

Publié le dimanche 10 septembre 2017 à 12:22, modifications dimanche 10 septembre 2017 à 12:11

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Vu sur le web

Vers le top