Politique

Bernard Cazeneuve : 5 choses à savoir sur le nouveau Premier ministre

Le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve vient d’être nommé Premier ministre par François Hollande après la démission de Manuel Valls qui a décidé de s’engager dans la course pour la primaire de la gauche.

Bernard Cazeneuve va donc accéder au poste de Premier Ministre dans les heures qui viennent. Ce signal fort envoyé par François Hollande témoigne de la confiance du chef de l’Etat envers son ancien Ministre de l’Intérieur. Cette décision intervient après le départ de Manuel Valls. L’ancien élu d’Evry vient en effet de quitter Matignon afin de s’engager pleinement dans la campagne de la primaire de la gauche. Bernard Cazeneuve, qui succède donc à Manuel Valls au poste de Premier ministre, va entamer le mandat le plus court jamais exercé par un locataire de Matignon (cinq mois seulement).

5-choses-a-savoir-sur-le-nouveau-premier-ministre-bernard-cazeneuve

1. Un engagement familial à gauche pour cet élu de terrain

5-choses-a-savoir-sur-le-nouveau-premier-ministre-bernard-cazeneuve

Le père de Bernard Cazeneuve était instituteur et cadre local du PS. Sa mère était fonctionnaire. Le jeune Bernard, à seulement 10 ans, aurait insisté auprès de ses parents pour assister à un meeting de François Mitterrand. Après ses études à Science-Po Bordeaux, il devient encarté au Parti Socialiste. Il a travaillé pendant un temps dans le secteur privé, en tant que juriste auprès de la Banque populaire.

Il a entamé par la suite et dès l’âge de 28 ans, une carrière politique dans différents cabinets ministériels. Bernard Cazeneuve a été parachuté en 1993 à seulement 30 ans dans la Manche. C’est Laurent Fabius qui lui a déniché un fief, à Octeville. Bernard Cazeneuve a été élu par la suite maire de Cherbourg en 2001.

Depuis 2009, sa compagne, assez discrète, Véronique Cazeneuve est responsable de la maison d’édition À dos d’âne, spécialisée dans la littérature jeunesse. Après des années de mariage et la naissance de deux enfants, le couple a décidé de divorcer il y a quelques années. La passion entre les deux ex-époux a pu renaître depuis cette séparation. Le 12 août 2015, Véronique et Bernard Cazeneuve ont en effet décidé de se dire « oui » à nouveau.

5-choses-a-savoir-sur-le-nouveau-premier-ministre-bernard-cazeneuve

2. L’affaire Karachi

5-choses-a-savoir-sur-le-nouveau-premier-ministre-bernard-cazeneuve

Bernard Cazeneuve a été le rapporteur de la mission d’information parlementaire sur l’attentat de Karachi. Onze salariés français de la Direction des constructions navales (DCN) ont perdu la vie. Parmi ces victimes figuraient neuf Cherbourgeois. Bernard Cazeneuve a d’ailleurs exposé les entraves rencontrées lors de ses investigations dans l’ouvrage Karachi, l’enquête impossible.

3. L’influence du lobby du nucléaire

5-choses-a-savoir-sur-le-nouveau-premier-ministre-bernard-cazeneuve

Le nucléaire était le secteur le plus pourvoyeur d’emplois dans la circonscription de Bernad Cazeneuve dans les années 2000. Il a donc réussi à obtenir gain de cause en enlevant une close concernant la filière MOX (un combustible nucléaire issu du retraitement de l’uranium) lors d’un accord sur le nucléaire entre le PS et les écologistes.

4. Le couteau suisse du gouvernement

5-choses-a-savoir-sur-le-nouveau-premier-ministre-bernard-cazeneuve

Bernard Cazeneuve a été nommé à de multiples reprises et dans des fonctions diverses pour des périodes assez brèves en général au cours de sa carrière politique et ministérielle. Il a ainsi effectué de nombreuses missions difficiles lors de ses différents postes. Après le sacre de François Hollande, Bernard Cazeneuve est nommé au ministère des Affaires européennes. Au bout d’un an, il remplace Jérôme Cahuzac au Budget.

Il succédera à Manuel Valls au Ministère de l’Intérieur en 2014 avant d’effectuer une ultime passation de pouvoir et un tout dernier jeu de chaises musicales avec Manuel Valls en ce mardi 6 décembre. Bernard Cazeneuve accède donc au poste de Premier ministre pour la durée la plus courte dans toute l’histoire de la cinquième République. Bruno Le Roux va également remplacer Bernard Cazeneuve au Ministère de l’Intérieur.

5. Un Ministre de l’intérieur confronté à de terribles épreuves

5-choses-a-savoir-sur-le-nouveau-premier-ministre-bernard-cazeneuve

Lors d’une manifestation contre le barrage de Sivens dans le Tarn, un jeune manifestant, Rémi Fraisse, a perdu la vie. L’explosion d’un projectile, utilisé par un gendarme dans le cadre du maintien de l’ordre, est à l’origine de ce terrible drame. Bernard Cazeneuve a été atteint et marqué par cette tragédie alors qu’il occupait le poste de la place Beauvau.

Pour un ministre de l’Intérieur, quand un jeune meurt dans une manifestation, c’est un échec et une épreuve.

Le Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a été par ailleurs très impliqué dans la lutte contre le terrorisme. La France a été frappée à de multiples reprises. La rédaction de Charlie Hebdo, l’Hyper Cacher, le Bataclan, le Stade de France, les terrasses des cafés et des restaurants, le Thalys, à Magnanville, dans l’enceinte de l’Eglise de Saint-Etienne-du-Rouvray, Notre-Dame, sur la promenade des Anglais à Nice ou bien encore l’église de Villejuif notamment ont été les différentes cibles lors d’attaques ou d’attentats déjoués. Bernard Cazeneuve, malgré de nombreuses polémiques sur le manque de mesures de sécurité à Nice et suite à la succession des attaques terroristes, n’a jamais souhaité démissionner. Il a toujours tenu à mener sa mission à bien et à assumer ses responsabilités jusqu’au bout.

5-choses-a-savoir-sur-le-nouveau-premier-ministre-bernard-cazeneuve

Bernard Cazeneuve nommé Premier ministre pour succéder à Manuel Valls

Bernard Cazeneuve a donc été nommé Premier ministre en ce mardi 6 décembre. Il a d’ailleurs prouvé à de nombreuses reprises sa fidélité au Président de la République François Hollande. Le Ministre de l’Intérieur a également démontré sa valeur en tant qu’homme d’Etat. Il a fait preuve d’une solidité sans faille dans le contexte délicat et sensible de la lutte contre le terrorisme. Ces cinq derniers mois pourraient être décisifs pour l’avenir de la gauche et du parti socialiste. La campagne pour la primaire de la gauche risque d’attiser les divisions. Le choix de Bernad Cazeneuve au poste de Premier ministre pourrait ainsi permettre d’apporter une image de stabilité pour défendre, rassurer et encadrer la candidature de la gauche pour l’élection présidentielle de 2017.

Publié le mardi 6 décembre 2016 à 17:15, modifications mardi 6 décembre 2016 à 17:15

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !