Politique

Benoît Hamon évoque le « rejet du quinquennat » de François Hollande

« Des hommes et des femmes votent pour moi par rejet du quinquennat »

C’est l’heure du sprint final dans la primaire de la gauche. Ainsi, dimanche, les électeurs devront décider qui de Benoît Hamon ou de Manuel Valls devra représenter l’aile gauche lors de l’élection présidentielle de 2017. Interrogé sur RTL, vendredi matin, l’ancien député européen est revenu sur les questions d’actualité et n’a pas hésité à évoquer le quinquennat de François Hollande…

Dimanche 29 janvier, les électeurs se rendront une nouvelle fois dans les bureaux de vote afin de départager Benoît Hamon et Manuel Valls, tous deux présents au second tour de la primaire de la gauche. Ainsi, après un dernier débat qui a réuni 5,5 millions de téléspectateurs, les deux hommes semblent donc plus que prêts pour le sprint final…

Et pour cause, interrogé sur RTL vendredi 27 janvier, Benoît Hamon est resté ferme sur ses positions. Ainsi, quand on l’interroge sur son projet controversé de revenu universel, ce dernier prend la défense des étudiants et affirme :

Ce revenu universel permettrait de libérer 600 000 emplois étudiants. Les étudiants qui échouent le plus sont ceux qui travaillent.

Aussi, quand un auditeur revient sur la proposition du candidat d’abroger la loi travail, il persiste et signe :

Quand on dit qu’on abroge une loi, cela ne veut pas dire que toutes les dispositions de cette loi doivent disparaître forcément. Le droit à la déconnexion et le compte personnel d’activité figurent parmi les dispositions qu’il dit vouloir reprendre “dans la nouvelle loi travail”.

FRANÇOIS HOLLANDE MEILLEUR ENNEMI DE BENOIT HAMON ?

Mais très vite, les questions se portent sur François Hollande. Possible soutien d’Emmanuel Macron à la présidentielle, l’actuel chef de l’Etat semble s’être pour le moins désintéressé de la primaire de la gauche. En effet, comme nous vous l’annoncions il y a quelques jours, ce dernier a décidé de ne pas voter au second tour. Un choix qui ne choque visiblement pas Benoît Hamon :

Ça ne me choque pas, j’aurais trouvé curieux qu’il vote.

Mais alors, le candidat bénéficierait-il du rejet du quinquennat de François Hollande ? L’adversaire de Manuel Valls analyse la situation et dresse son bilan :

Sans doute des hommes et des femmes votent pour moi par rejet du quinquennat, ou par déception. Quand j’ai construit mon slogan de campagne ‘Faire battre le cœur de la France’, c’est que j’ai constaté qu’il battait. C’est ce cœur là que je veux faire battre dans la campagne présidentielle.

LE CANDIDAT SE DÉMARQUE DE FRANÇOIS FILLON

Actualité oblige, Benoît Hamon ne pouvait pas échapper à certaines questions sur François Fillon. Ainsi, quand on lui demande de commenter l’épineuse « affaire Penelope Fillon », l’élu déclare :

Il appartient à la justice de décider si l’emploi était réel ou pas. Ce que je crois pour l’avenir, c’est qu’il faudra construire une frontière étanche dans le droit des parlementaires à embaucher un conjoint ou un membre de leur famille.

Une déclaration suivi d’un aveu livré par Benoît Hamon : celui-ci se dit “impatient” de débattre avec François Fillon sur son programme.

Publié le vendredi 27 janvier 2017 à 12:36, modifications vendredi 27 janvier 2017 à 12:12

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !