Politique

Benjamin Griveaux : Cette déclaration qui agace les internautes

En pleine crise des Gilets Jaunes, Benjamin Griveaux aurait peut-être dû éviter cette déclaration. En voulant mettre fin au mythe autour des salaires des politiciens, le porte-parole du gouvernement a agacé un grand nombre d’internautes.

En plein crise des Gilets Jaunes, les propos de Benjamin Griveaux devraient en agacer plus d’un. En effet, dans un entretien accordé média en ligne Brut, le porte-parole du gouvernement a souhaité « faire tomber le mythe » qui entoure la rémunération des hommes politiques. Ainsi, avec un salaire qui s’élève à 7900 euros nets par mois, il a confié qu’il ne pouvait pas être propriétaire à Paris.

Benjamin Griveaux explique :

Je ne vis pas dans un château. Je suis locataire, je ne suis pas propriétaire à Paris parce que le prix du mètre carré est trop cher. Moi, je n’ai pas hérité, je n’ai pas d’argent caché. Donc je suis locataire à Paris.

Et d’ajouter :

Je n’ai pas de voiture, je ne m’habille pas dans des costumes très chers – je peux vous donner de super adresses pas loin d’ici -, voilà, c’est comme ça. Il faut qu’on fasse tomber cette espèce de mythe.

Benjamin Griveaux précise également qu’en acceptant de devenir le porte-parole du gouvernement, il a divisé son salaire par “deux et demi”. Autrement dit, cet ancien directeur de la communication et des affaires publiques de l’entreprise Unibail-Rodamco touchait auparavant environ 25 000 euros brut par mois.

Benjamin Griveaux devient la risée de la toile

Les propos du porte-parole du gouvernement n’ont pas manqué de faire réagir les internautes. Ainsi, sur Twitter, nombreux sont ceux qui proposent de mettre en place un “GriveauxThon”, c’est-à-dire de collecter de l’argent afin que l’homme politique puisse se loger sur Paris. Chacun y va de son commentaire ironique et pointe ainsi du doigt les propos de Benjamin Griveaux.

D’ailleurs, nombreux sont ceux également à lui rappeler que le SMIC s’élève à 1521,22 euros brut par mois. On est bien loin des  7900 euros empochés par l’homme politique.

Publié le vendredi 18 janvier 2019 à 16:12, modifications vendredi 18 janvier 2019 à 15:54

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct