Politique

Arnaud Montebourg : “Je suis agnostique”

Le candidat PS s’est déclaré “agnostique”, et estime que la religion ne peut constituer un argument politique, faisant ainsi référence aux récents propos de François Fillon.

Arnaud Montebourg était l’invité de la matinale ce lundi 9 janvier sur Europe 1. A la demande du journaliste et des auditeurs, il est revenu sur un sujet qui fait débat depuis quelques jours : les convictions religieuses en politique. En effet, François Fillon, candidat de la droite, avait affiché avec assurance sa chrétienté mardi 3 janvier au JT de 20h de TF1. Interrogé sur sa réforme de la sécurité sociale et un programme jugé “brutal” par ses adversaires, François Fillon avait affirmé qu’il ne prendrait jamais “de décision contraire à la dignité humaine”, mettant en avant qu’il était “gaulliste et de surcroît chrétien”.

Des déclarations qui valent depuis à François Fillon d’être vivement critiqué, même de la part de François Bayrou alors qu’un rapprochement semblait s’esquisser entre les deux hommes politiques pour la présidentielle. Le maire de Pau, président du MoDem, a réagi dès le lendemain sur i-Télé :

Je ne peux pas porter atteinte à la Sécu parce que je suis chrétien ? Qu’est-ce que ça a à voir ? (…) Je suis croyant, je ne vais pas m’offusquer d’un mouvement de foi, mais comment peut-on arriver à mélanger la politique et la religion à ce point, de cette manière déplacée?

La religion n’est pas “un argument politique”

Pour sa part, Arnaud Montebourg estime que la religion n’a pas à constituer “un argument politique”, puisque cela irait selon lui dans le sens inverse du principe de laïcité française :

Je déconseille à ceux qui ont des convictions religieuses d’en faire un argument politique. Je pense que c’est contraire aux principes de la laïcité dans notre pays.

Arnaud Montebourg, à la question “êtes-vous croyant ?”, a répondu :

Je suis agnostique. C’est-à-dire que je suis sensible aux mystères de la Création mais qui n’a pas trouvé les chemins de la transcendance.

Baisse de la CSG, conservation du nucléaire, négociation au niveau de l’emploi…

Le candidat à la primaire de la gauche a également fait part de ses propositions pour la présidentielle.

Interrogé sur les petites retraites, Arnaud Montebourg propose la baisse de la CSG pour les “petits revenus, les petits salaires et les petites retraites” qui équivaudrait à “un treizième mois“.

Concernant le nucléaire :

Je propose que nous concentrions nos efforts sur le fossile, le pétrole, le gaz et le charbon. Ce qui suppose que nous conservions le nucléaire.

Puis sur l’emploi, Arnaud Montebourg parle de “négociation” constatant “la précarité” dès l’entrée sur le marché de l’emploi :

85% des embauches sont faites en CDD (…) Il faut que nous trouvions les conditions d’un compromis social historique entre les salariés et les entrepreneurs. Cette recherche se fera par la discussion, la négociation.

Article publié le lundi 9 janvier 2017 à 17:27, modifications lundi 9 janvier 2017 à 17:20

Participer

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet
Discuttez !

Poster un Commentaire
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Minutenews.fr Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.

Soyez le premier à commenter !

Me notifier
avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
wpDiscuz

Vidéo relative

Vers le top