Aina Gamzatova : qui est la première candidate musulmane à défier Poutine à l’élection présidentielle ?

Aina Gamzatova est la deuxième femme à se présenter à l’élection présidentielle russe après l’héritière Ksenia Sobtchak. Même si Vladimir Poutine se dit confiant et part favori dans la course à l’élection suprême en mars 2018, il aura à affronter d'autres candidats.

Elle vient du Daghestan, une République musulmane de la Fédération de Russie. Aina Gamzatova a déposé officiellement sa candidature à la présidentielle ce 1er janvier.

Une célèbre journaliste musulmane

A 46 ans, elle est la patronne du plus grand groupe musulman de médias du pays, avec le portail islam.ru, une télé, une radio et des journaux ainsi que la directrice de plusieurs associations caritatives. Elle est l’épouse du grand mufti du Daghestan.

Un des points forts de son programme est sa détermination à éradiquer le terrorisme aveugle, certainement traumatisée à jamais par l’attentat à la voiture piégée qui a tué son premier mari en 1998, le dirigeant musulman Said Muhammad Abubakarov. L’un de ses plus fervents soutiens dans son combat politique, Gaidarbek Gaidarbekov, ancien champion olympique de boxe et ministre adjoint des sports du Daghestan, explique d’elle:

Même si elle perd, les gens réaliseront, grâce à elle, qu’une femme revêtue d’un hijab n’est pas seulement une mère ou une femme soumise, mais qu’elle est aussi une personne éduquée, compétente, sage et très respectée

Elle précise sur sa page facebook que sa candidature n’est pas “celle d’une musulmane contre Vladimir Poutine, mais qu’elle vise au contraire à se rassembler contre un ennemi commun”.

Qui sont les autres candidats?

Les autres candidats contre Vladimir Poutine sont Ksenia Sobtchak, la candidate des libéraux considérée comme la “Paris Hilton russe”, Pavel Groudinine du parti communiste, le nationaliste Vladimir Jirinovsk ou encore… l’actrice pornographique Elena Berkova. Alexeï Navalny, principal opposant au pouvoir en place, ne se présentera pas.

Aina Gazmatova a conscience qu’elle ne gagnera pas face au favori Vladimir Poutine. Néanmoins, elle espère réaliser un carton plein au sein de la communauté musulmane présente en Russie et surtout dans son fief du Daghestan. Zakir Magomedov, un célèbre blogueur local, cité par Al Jazeera, a commenté de manière ironique le résultat définitif du candidat Poutine:

Peut-être que pour une fois, Vladimir Poutine ne recueillera pas 146% des voix.

Il est à noter que l’islam est la deuxième religion en Russie, après le christianisme orthodoxe.

Modifié : 4 janvier 2018 18 h 00 min

Ce site utilise des cookies.