Politique

Affaire Baupin : Les SMS des accusatrices dévoilés !

Au coeur d’un scandale de harcèlement sexuel depuis plusieurs semaines, le député Denis Baupin lance désormais sa contre-attaque médiatique par le biais de son avocat, qui dévoile le contenu de certains SMS particulièrement « hot » envoyés par les accusatrices elles-mêmes. Révélations !

Révélée par Médiapart et France Inter, « l’affaire Baupin » ne cesse de défrayer la chronique depuis le 9 mai dernier. Accusé de harcèlement et d’agressions sexuelles par plusieurs élues d’EELV, le mari de la ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, passe aujourd’hui à l’offensive par le biais de son avocat, dévoilant ainsi plusieurs échanges de SMS pour le moins « hot » avec certaines des accusatrices.

Ainsi, dans une longue tribune publiée mardi sur le site du Huffington Post, Emmanuel Pierrat, l’avocat du député EELV, regrette que les SMS n’aient pas été soumis au député par les journalistes, ni cités dans leurs articles, affirmant :

Personne ne les a conservés, nul ne les a relus. Sauf mon client et moi qui les confierons, avec le téléphone portable, à la police judiciaire, qui a les moyens de vérifier l’authenticité et l’entièreté des messages échangés.

Viennent ensuite la publication de certains échanges « torrides » entre Denis Baupin et certaines de ses accusatrices, dont l’identité n’est pas révélée. C’est ainsi que l’une assène au député :

Tu as affaire à une (…) amoureuse et comblée par ses amants c’est mal barré.

Une réflexion agrémentée d’un smiley plutôt équivoque, selon l’avocat. Puis un autre, cette fois-ci envoyé au lendemain d’une prétendue agression sexuelle présentée comme « traumatisante », toujours selon l’avocat. Ainsi, quand Denis Baupin envoie :

On se prend un café ou un dej quand tu viens à Paris ?

La « victime » lui répond :

Ouais sans problème vendredi par ex.

Un enthousiasme soulevé par Denis Baupin dans sa réponse, qui lui vaut alors en retour :

Ben ouiiiiiii !!!!! Avec plaisir.

Entrant dans un jeu à la limite de la pornographie, le troisième échange de SMS dévoilé par l’avocat commence par un commentaire de son client :

Continue sur le registre Choderlos de Laclos (smiley).

Lui valant comme réponse :

Poufffffffff chaleur… Humide.

Puis d’ajouter à l’attention de Denis Baupin :

Tu veux quoi que je te fasse monté la tension à ne plus pouvoir te retenir; Te dire que lionne n’est pas qu’une image, que j’aime le sexe sans limite libre, et un peu extrême que je n’aime rien tant que faire monter jusqu’à ses limites. Que j’en ai peu…

Cette divulgation de SMS intervient dans un climat jugé « malsain » par l’entourage proche du député. Emmanuel Pierrat regrette également le non-respect de la présomption d’innocence à l’égard de son client, soulignant au passage la possibilité d’un « règlement de comptes politique ».

Denis Baupin est actuellement accusé de harcèlement et d’attaques sexuelles par treize femmes, dont certaines auraient été victimes de ses agissements depuis les années 90.

Publié le mercredi 8 juin 2016 à 16:03, modifications mercredi 8 juin 2016 à 14:20

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !