Politique

Témoignage: comment être candidate aux Législatives ?

Marjorie raconte cette expérience politique et se confie

Marjorie, 34 ans, a décidé de se lancer dans la grande aventure des élections législatives, en rejoignant la République En Marche. Sa candidature n’a pas été retenue par le parti politique, mais elle a accepté de nous livrer son témoignage, nous expliquant notamment quel était le processus.

Une expérience significative

Marjorie a été assistante parlementaire pendant plusieurs années, entre 2005 et 2012. Avant cela, elle travaillait en circonscription auprès d’un député, et était très impliquée dans la vie locale du parti politique. La vie législative et l’Assemblée nationale, elle connaît donc très bien ! C’est en 2012, après l’élection de François Hollande, qu’elle a perdu son travail, et qu’elle a décidé d’arrêter la politique. Du moins professionnellement !

Suite à cette expérience significative dans la vie politique, Marjorie a décidé de tout arrêter, et de se consacrer à sa vie de famille :

J’ai adoré travailler à l’Assemblée nationale. Découvrir l’envers du décor est une expérience enrichissante, et si le député pour lequel je travaillais à l’époque avait été réélu, j’aurais continué. Malheureusement, ce ne fut pas le cas. J’ai vu cela comme un signe : il était temps que je passe à autre chose.

Ces cinq dernières années, Marjorie a donc développé d’autres activités professionnelles, tout en gardant un œil sur la politique :

Je baigne dans la politique depuis que j’ai 18 ans. C’est une passion, j’ai été longtemps militante, et j’ai adoré ! J’ai donc continué à suivre la vie politique française malgré mon changement professionnel.

Lorsque la campagne pour l’élection présidentielle a débuté, Marjorie a bien évidemment décidé de s’y intéresser de très près. Déçue par le parti politique auquel elle a longtemps appartenu (l’UMP), elle s’est intéressée à la candidature d’Emmanuel Macron.

Un candidat pas comme les autres

Marjorie a découvert Emmanuel Macron et sa candidature un peu différente. Elle a aimé sa vision des choses, et partage une idée : il faut un renouvellement de la vie politique française. La droite, la gauche… tout cela ne fonctionne plus, et il faut penser la vie politique autrement. La candidature d’Emmanuel Macron lui a donc fait bonne impression :

Je ne partage pas des idées politiques de gauche, mais Emmanuel Macron a réussi à me convaincre. Il n’était plus question de soutenir les Républicains… J’ai vu en cet homme une possibilité de renouveau politique.

Sa décision était donc prise : elle soutiendrait le candidat Emmanuel Macron, le seul à incarner, selon elle, le renouveau et l’avenir de la France.

Une idée folle

Lorsque Marjorie a découvert que sa circonscription faisait partie de celle qui manquait de candidat, elle a eu une idée un peu folle : déposer sa candidature. Après tout, pourquoi pas ! Femme, jeune, mère,… elle avait toutes les cartes en main pour tenter sa chance. D’autant plus qu’elle sait bien ce que ça implique de devenir député :

Je connais parfaitement la fonction de député. Je sais à quel point c’est prenant, et les sacrifices qu’il faut faire pour remplir cette mission. Mais je sais aussi à quel point c’est passionnant !

Motivée, la jeune femme a décidé de se concentrer sur sa candidature et de faire parvenir son dossier au mouvement La République en Marche.

Un dossier simple

Marjorie s’est donc rendu sur le site Internet du parti politique. Il suffit de suivre une procédure simple, et de répondre à quelques questions. Il faut adhérer au parti politique, c’est la première démarche à faire bien évidemment. Puis, il suffit de suivre les étapes de candidature :

Il faut répondre à quelques questions très simples comme par exemple expliquer ses motivations, parler de son expérience, certifier que notre casier judiciaire est vierge. Il faut également écrire une lettre de motivation, scanner sa pièce d’identité, envoyer une photo d’identité récente, et faire parvenir un CV à jour.

Lorsque toutes ces étapes ont été validées, il faut attendre. Malheureusement, Marjorie n’a pas été recontactée, et elle ne sera donc pas candidate pour les élections législatives. Une petite déception certes, mais elle est heureuse d’avoir tenté sa chance :

C’était une belle expérience. J’espérais évidemment être contactée, mais je pense m’y être prise un petit peu trop tardivement. C’est dommage car je pense que j’avais le bon profil, mais je ne baisse pas les bras, et je vais continuer à participer à la vie politique française. D’autant plus que ces cinq prochaines années seront, je le pense, décisives. Nous sommes à un tournant !

Les candidatures pour les élections législatives sont maintenant terminées. Rendez-vous les 11 et 18 juin prochain pour connaître le nom des députés !

Publié le lundi 22 mai 2017 à 12:26, modifications lundi 22 mai 2017 à 14:43

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !