Politique

Agir : Le nouveau parti des Constructifs de la droite

Une vingtaine d’élus Constructifs ont officiellement lancé Agri, un nouveau parti de droite. Quant à Gérald Darmanin, Sébastien Lecornu et Thierry Solère, ils ont annoncé avoir adhéré à La République en marche.

Une vingtaine d’élus Constructifs ont officiellement lancé dimanche 26 novembre, sous la houlette du député Franck Riester (ex Les Républicains), un nouveau parti de droite, nommé Agir. Le mouvement se revendique comme étant une alternative aux Républicains et sa ligne « identitaire, eurosceptique et ultra-conservatrice ». En outre, les statuts devraient être débattus par les membres fondateurs le 5 décembre et la direction du parti devrait être collégiale.

Faire de ce quinquennat une réussite

Ainsi, dans une tribune fondatrice rendue publique par Le Figaro, Agir entend « faire de ce quinquennat une réussite pour la France ». Le parti soutiendra les réformes engagées dans de nombreux domaines « par l’actuel gouvernement mené par un Premier ministre issu de la droite ».

Pour autant, nous sommes libres. Nous serons force de proposition pour défendre les idées libérales, sociales, européennes, humanistes et réformistes de la droite et du centre. Nous saurons nous opposer chaque fois que cela sera nécessaire.

Ont toutefois fait valoir les 19 membres fondateurs.

Pas de rapprochement avec le FN

Sans citer Laurent Wauquiez, qui devrait être élu le 10 décembre président du parti Les Républicains, les membres fondateurs ont estimé “refuser de voir la droite s’enfermer dans une ligne identitaire, autoritaire, eurosceptique et ultra-conservatrice”. Ainsi, ils veulent “s’opposer à tout rapprochement avec le Front national”.

Parmi les membres fondateurs, on retrouve la sénatrice juppéiste Fabienne Keller, la députée Agnès Firmin-Le Bodo. L’ancien ministre de Nicolas Sarkozy Frédéric Lefebvre. L’eurodéputée et ex-ministre de Jacques Chirac Tokia Saïf. Vincent Ledoux, qui a succédé à Gérald Darmanin comme député de la dixième circonscription du Nord. Le sénateur et ancien ministre Claude Malhuret. Et les députés Pierre-Yves Bournazel et Laure de la Raudière.

Solère, Lecornu et Darmanin adhèrent à LREM

En revanche, le député Thierry Solère, initiateur en juin du groupe Constructifs à l’Assemblée nationale avec Franck Riester, et les ministres Gérald Darmanin et Sébastien Lecornu, ont refusé de se joindre à eux. Tout récemment exclus des Républicains, ils ont préféré adhérer à La République en marche. Comme ils l’ont annoncé dimanche dans le JDD. Or, avant eux, Bruno Le Maire avait quitté Les Républicains pour LREM à l’issue de l’élection présidentielle.

Interrogé lors du Grand rendez-vous Europe 1-CNews-Les Echos, Laurent Wauquiez a dénoncé LREM comme étant « l’assemblage de tous les opportunistes ». Estimant qu’ils étaient venus « cuire leur petite soupe ».

J’ai tendance à penser que ça ressemble de plus en plus à un ramassis d’opportunistes. Assez éloigné de ce qu’est ma conception de la politique.

A ainsi déclaré le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Publié le lundi 27 novembre 2017 à 9:50, modifications lundi 27 novembre 2017 à 9:57

Vous aimerez aussi

-->

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet
Vers le top