Politique

50.000 ou 500.000€ … Polémique autour de la nouvelle vaisselle de l’Elysée

Le Palais de l’Elysée annonce un montant de 50.000 euros pour le renouvellement de la vaisselle. Pour le Canard enchaîné, la facture s’élève, au moins, à un demi million d’euros. 

Une polémique enfle sur le montant réel du nouveau service de vaisselle d’Etat commandé par le couple Macron à la Manufacture de Sèvres. Une controverse qui tombe mal après la sortie d’Emmanuel Macron sur le « pognon de dingue » que coûtent les aides sociales.

50.000 ou 500.000 € ?

Ainsi, la présidence a récemment commandé à la Manufacture de Sèvres, dont le budget est financé par le ministère de la Culture, « 900 assiettes de présentation et 300 assiettes à pain, soit 1.200 pièces ». Une commande passée alors que les précédents services remontant à René Coty et à Jacques Chirac étaient incomplets. Et commençaient à dater un peu pour recevoir les grands de ce monde.

Or, d’un côté, le Palais de l’Elysée a annoncé, dans Le Journal du Dimanche le 10 juin, une facture de 50.000 euros. Pourtant, un chiffre bien éloigné de celui du Canard enchaîné ce mercredi 13 juin. En effet, l’hebdomadaire évalue ce coût aux alentours des 500.000 euros. En effet, Le Canard enchaîné, qui se base sur les tarifs appliqués en temps normal par la Manufacture de Sèvres, une simple assiette peut se vendre entre 500 et 15.000 euros. La note pourrait donc être beaucoup plus importante que celle annoncée par l’Elysée.

La douloureuse devrait atteindre, voire dépasser, le demi-million d’euros.

Peut-on lire dans les colonnes de l’hebdomadaire satirique.

 

Nos artisans sont des fonctionnaires payés par l’Etat

Toutefois, dans la pratique, le Palais de l’Elysée ne paiera rien. Cette somme servirait à rétribuer les artistes et les designers qui travaillent sur les motifs, dans le cadre d’une commande publique. Ainsi, face à ces informations contradictoires, le Palais de l’Elysée a réagi. Il a indiqué dans un communiqué relevé par le site 20Minutes que :

Le budget de production du service de table est pris en charge sur le budget de fonctionnement annuel. L’Elysée ne sera pas facturé pour cette commande. Quant aux 50.000 euros demandés, ils serviront à couvrir la rémunération des artistes qui ont participé au projet. Ainsi que des frais techniques.

Par ailleurs, selon Les Echos, en 2016, le budget de la Cité de la céramique, qui gère la fourniture en vaisselle du Palais de l’Elysée depuis 1848, s’élevait à 6 millions d’euros. Financé à 60% par l’Etat, soit 3,6 millions à la charge du ministère de la Culture. Et 40% grâce à des recettes propres.

Les attributions de pièces de la Manufacture pour les besoins de la présidence de la République, dont ce nouveau service, font partie de ses missions.

A rappelé Romane Sarfati, la directrice générale de la Cité de la céramique Sèvres et Limoges dans les colonnes du Figaro. Néanmoins, la directrice de la manufacture est restée équivoque sur le coût total du projet.

Nous sommes au tout début du projet et nous n’avons pas encore calculé de prix de revient. Il dépendra notamment du temps passé à sa réalisation.

Enfin, l’Elysée a précisé que « la production du nouveau service de table s’échelonnera sur trois ans ». Avec une première livraison prévue pour « fin 2018 ».

Publié le jeudi 14 juin 2018 à 11:52, modifications jeudi 14 juin 2018 à 11:59

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !