Politique

Emmanuel Macron convoque une nouvelle fois le Parlement à Versailles au début de l’été

Emmanuel Macron va convoquer de nouveau le Congrès en juillet 2018 à Versailles. S’il entend rendre compte de son action, cette façon de faire ne plaît pas à tous les députés.

C’était l’un de ses engagements de campagne : venir s’exprimer chaque année devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles. Ainsi, selon Le Monde du mercredi 23 mai, dans les premiers jours de juillet, la date n’est pas encore arrêtée, Emmanuel Macron va de nouveau s’exprimer devant les députés et les sénateurs.

Or, l’an passé, le 3 juillet 2017, le président de la République avait déjà convoqué le Parlement. Fixée juste après son élection, cette prise de parole avait pour but de fixer les « priorités » de son mandat. Cette fois, le président de la République veut « dresser un bilan et tracer les perspectives générales pour le pays », a expliqué l’Elysée.

Un discours de politique générale

Le président de la République a la volonté de s’exprimer devant l’Assemblée nationale et le Sénat pour honorer un engagement de campagne.

A expliqué Christophe Castaner dans les colonnes du Monde.

Selon le secrétaire d’Etat chargé des Relations avec le Parlement, le chef de l’Etat devrait tenir un « discours de politique générale ». Emmanuel Macron pourra notamment évoquer la réforme constitutionnelle en cours. En effet, en juillet 2017, c’est à l’occasion de ce Congrès que le président avait annoncé l’introduction de la proportionnelle pour les députés et la réduction d’un tiers du nombre de parlementaires.

Monsieur Macron pense que les Français ont besoin d’un monarque

Pourtant, cette façon de faire ne ravit pas tous les députés. En effet, cette nouvelle initiative vient raviver les critiques de l’opposition qui déplorent régulièrement la gouvernance « monarchique », voire « impérieuse » d’Emmanuel Macron. Ainsi, en 2017, les députés communistes et de la France Insoumise ainsi que certains Centristes avaient refusé de se rendre à Versailles pour contester cette « dérive ».

On ne voulait pas servir de potiches. Pour cette fois, on va en discuter. Je trouve que c’est une drôle d’utilisation des institutions. Mais ça va bien avec la vision de monsieur Macron qui pense que les Français ont besoin d’un monarque.

A expliqué Alexis Corbière, le député de La France insoumise en Seine-Saint-Denis

Quant à Daniel Fasquelle, le député Les Républicains du Touquet, il a annoncé qu’il s’y rendrait « contraint et forcé ».

Je pense que cette réunion ne sert à rien, comme la précédente n’avait servi à rien. Si ce n’est à jeter de l’argent par les fenêtres.

En effet, d’après franceinfo organiser un Congrès coûte entre 200.000 et 500.000 euros. Une facture payée à la fois par l’Élysée, l’Assemblée nationale et le Sénat.

Publié le jeudi 24 mai 2018 à 10:59, modifications jeudi 24 mai 2018 à 10:36

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !