Politique

Jean-Vincent Placé présente ses excuses devant la France et entend soigner sa “maladie, l’alcoolisme”

Jean-Vincent Placé a souhaité s’exprimer dans les colonnes de Paris Match pour présenter ses excuses publiques suite à son comportement déplacé sous l’influence de l’alcool.

L’arrestation de Jean-Vincent Placé pour violences, injures à caractère racial et outrage à agents avec un taux d’alcoolémie à 1,16 grammes a provoqué un véritable scandale politique en ce début d’avril. Mais l’ancien secrétaire d’Etat a tenu a s’en excuser dans les colonnes de Paris Match, tout en confiant sa volonté de soigner sa “maladie” : l’alcoolisme.

Un mea culpa sincère

L’ancien responsable des Verts a ainsi affirmé que sa nuit en garde à vue suite à cette déconvenue avait eu le mérite de le faire réfléchir. Il en est en effet sorti avec la ferme volonté de mettre un terme à son penchant auto-destructeur pour l’alcool. 

Les trente-sept heures de garde à vue ont eu un mérite : j’ai enfin pris le temps de réfléchir. J’ai réalisé que, dans les derniers mois, j’avais bu excessivement en diverses circonstances. Il y a eu des excès, de l’alcoolisme. J’assume le mot. C’est une maladie, l’alcoolisme.

Toutefois, Jean-VIncent Placé à formellement nié le caractère raciste des injures proférées. Selon lui, son énervement est à replacer dans son contexte, car un videur venait de le gifler et de casser ses lunettes.

Une chose est de boire trop, une autre d’être pris pour un pervers et un raciste. Je n’ai jamais insulté cette jeune femme. Elle l’a confirmé lors de la confrontation. Je n’ai jamais proféré d’insultes racistes. Encore moins avec ce videur qui se fait appeler Vladimir et se prétend serbe. Lui m’a mis une gifle, mes lunettes sont tombées, elles se sont cassées en deux. L’outrage aux policiers est à replacer dans ce contexte d’énervement.

Celui-ci sera jugé en juillet 2018 pour pour violences, injures à caractère racial et outrage à agents.

Publié le jeudi 12 avril 2018 à 14:16, modifications jeudi 12 avril 2018 à 11:41

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !