Politique

France: Légion d’honneur pour Mohammed ben Nayef

Le président François Hollande a reçu à l’Elysée le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed ben Nayef, également ministre de l’Intérieur. Il a été décoré de la légion d’honneur en toute discrétion.

Mohammed ben Nayef est le ministre de l’intérieur en Arabie Saoudite depuis le 29 avril 2015. Il a été reçu par le président de la République, François Hollande le vendredi 4 mars pour recevoir la légion d’honneur mais on ne sait pas s’il a était récompensé pour ses décapitations ou ses lapidations. Le prince saoudien a fait interner des milliers d’opposants sans jugement et à la réputation d’être particulièrement dur.

L’Elysée n’a en effet pas communiqué sur cette visite c’est donc l’agence de presse saoudienne SPA qui a révélé que Mohanned ben Nayef avait reçu le fameux ruban des mains de François Hollande. Rappelons que cette décoration a pour but de récompenser “tous ceux qui œuvrent au développement de la France, à son rayonnement” et à sa défense.

Même si le prince est réputé pour avoir mis de l’ordre parmi les groupes jihadistes dont il gère le dossier depuis février 2014, il n’empêche qu’en l’espace de trois mois seulement, 70 personnes ont été exécutés. La dernière mise à mort date de ce dimanche 6 mars 2016.

Face au tollé médiatique de cette visite, l’Elysée a tenu à justifier la venue du prince saoudien tout en minimisant les faits. Ils évoquent une “pratique protocolaire courante” et encore mieux Jean-Marc Ayrault défend cette venue par une “tradition diplomatique”.

En 2015, 153 personnes ont été exécutées en Arabie Saoudite. Le royaume risque de pulvériser le nombre d’exécutions en 2016 car juste le 2 janvier, 47 personnes ont été mises à mort pour “terrorisme” dans le royaume.

Certains politiques dont Florian Philippot ont tweeté leur étonnement sur la visite de Mohammed ben Nayef à l’Elysée.

Publié le lundi 7 mars 2016 à 13:48, modifications lundi 7 mars 2016 à 15:44

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !