Actualité

Pokémon Go : La Gendarmerie nationale appelle à la prudence

Une nouvelle fois la Gendarmerie nationale a montré qu’elle évoluait avec son temps. Elle s’est saisie de son compte Twitter et Facebook pour rappeler aux utilisateurs de Pokémon Go les règles de sécurité les plus élémentaires.

Selon l’agence de communication de Pokémon Go, l’arrivée du jeu en France est imminente. Si de nombreux de joueurs attendent ce débarquement avec impatience, qui a été reporté en raison de l’attentat de Nice, il pourrait générer quelques incidents.

En effet, le nouveau jeu proposé par Nintendo sur Smartphones utilise la réalité augmentée. Le principe de base de la règle du jeu est la même que dans celle du jeu de cartes qui fait fureur dans les cours de récréation : capturer un maximum de ces petits personnages.

Mais dans le cas de Pokémon Go, les petites bêtes virtuelles vont désormais faire irruption dans notre vie réelle. Cette prouesse est rendue possible grâce à la géolocalisation des Smartphones qui permet de les placer dans notre quotidien.

Jusque là rien de très inquiétant et le message de ce mardi 19 juillet sur le compte Twitter de la Gendarmerie nationale peut paraître de prime abord alarmiste :

En effet, alors qu’il est possible depuis quelques jours d’installer le jeu en France, via des moyens détournés, de plus en plus de piétons chassent le Pokémon le nez sur leurs écrans.

Un Français a même été arrêté dans une base militaire en Indonésie, alors qu’il cherchait un Pokémon rare.

De tels exemples ne cessent de se multiplier à l’étranger prouvant que le rappel des consignes élémentaires ne sont finalement pas si superfétatoires.

Dans le même esprit, un porte-parole de l’armée a donné les mêmes règles de vigilance en soulignant que le jeu pouvait être un excellent prétexte pour commettre des actes répréhensibles :

Il est possible que de nombreux inconnus essayent de pénétrer dans des propriétés privées pour commettre des délits, mais prétendent ensuite qu’ils chassaient des Pokémon.

Publié le mercredi 20 juillet 2016 à 9:38, modifications mercredi 20 juillet 2016 à 8:17

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !