Actualité

Le parvis de Notre-Dame de Paris : attaque contre un policier

Un homme a tenté de frapper d’un ou deux coups de marteau un gardien de la paix sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame, à Paris. L’agresseur a été blessé au thorax grâce à la riposte de son collègue.

La Brigade de recherche et d’intervention (BRI anti-gang) vient d’être déployée sur le périmètre pour retrouver un éventuel complice. Le quartier est entièrement bouclé. Les raisons de cet acte ne sont pas encore connues. Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête.

L’agresseur neutralisé et blessé

L’assaillant blessé a été neutralisé et était au sol devant le parvis de la cathédrale, où un périmètre de sécurité a été installé.

Le policier agressé a pour sa part été légèrement blessé, rapporte la police. Un témoin de la scène a rapporté à l’Agence France-Presse avoir entendu « crier très fort », puis vu « un mouvement de foule ».

Les gens ont paniqué, j’ai entendu deux coups de feu, vu un homme étendu par terre, du sang partout.

Les visiteurs doivent lever les mains

Par souci de sécurité des visiteurs sont confinés dans la cathédrale. La police procédant à des vérifications demande aux occupants de lever les mains. Selon la préfecture

Le public confiné lors de l’intervention va être progressivement autorisé à sortir après les vérifications d’usage.

Mises à jour à 18h24

Selon BFMTV, l’agresseur serait un étudiant algérien. L’individu qui présenterait des troubles psychiatriques a été maîtrisé alors qu’il tentait de fuir. Il aurait crié “c’est pour la Syrie” au moment de passer à l’acte, selon le ministre de l’intérieur.

Publié le mardi 6 juin 2017 à 17:34, modifications mardi 6 juin 2017 à 18:26

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !