Actualité

Paris : Une voiture remplie de bouteille de gaz retrouvée près de Notre-Dame

Un couple a été placé en garde à vue après la découverte d’une voiture contenant sept bonbonnes de gaz aux abords de Notre-Dame, un quartier très fréquenté.

Alors que la France est confrontée à une menace terroriste élevée après une succession d’attentats jihadistes pour la plupart revendiqués par le groupe État islamique depuis début 2015, une voiture avec à son bord sept bouteilles de gaz a été retrouvée dans une des contre-allées du quartier de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Cet arrondissement de Paris est déjà sous haute surveillance en raison de son taux de fréquentation très élevé.

Aux alentours de 7 heures du matin dimanche 4 septembre, un riverain a alerté la police de la présence d’un véhicule, sur un stationnement interdit, rue de la Bûcherie, avec des phares allumés.

De plus, sur l’un des sièges, l’homme avait repéré une bonbonne de gaz ainsi que des documents écrits en arabe.

Très vite, les démineurs se sont rendus sur place et ont découvert une bonbonne vide qui se trouvait dans l’habitacle de cette Peugeot 607. Six autres bouteilles, pleines, ont été découvertes dans le coffre. Aucun détonateur ou dispositif de mise à feu n’a été saisi dans la voiture.

Si le véhicule n’a pas été signalé comme volé, les plaques d’immatriculation avaient été retirées. Les enquêteurs ont malgré tout pu remonter jusqu’à propriétaire.

Grâce à ces éléments, un couple a été arrêté dans la nuit de mardi 6 à mercredi 7 septembre sur une aire d’autoroute A7 à hauteur d’Orange, dans le Vaucluse. L’homme de 34 ans et la femme de 29 ans ont été placés en garde à vue, qui pourrait durer jusqu’à 96 heures, au 36 quai des Orfèvres, où la brigade criminelle et la Direction générale de sécurité intérieure (DGSI) ont été chargé de l’enquête.

Les deux individus sont connus des services de renseignements pour avoir approuvé les thèses de l’Etat islamique.

Bernard Cazeneuve a rappelé la mobilisation des services de renseignements et de police qui travaillent « avec une intensité inégalée » dans le cadre « d’une menace extrêmement élevée » :

Depuis le début de l’année, nous avons arrêté 260 personnes, la plupart incarcérées, et qui préparaient, pour un nombre significatif de ces personnes, des attentats ou des actes susceptibles d’occasionner des drames.

A-t-il rappelé

Florence Berthoud, la maire Les Républicains du Vème arrondissement de Paris a dénoncé le « manque d’effectifs » policiers dont souffrait son arrondissement très touristique.

Cette alerte très préoccupante prouve que mon arrondissement, de par les milliers de touristes et d’étudiants qu’il accueille chaque jour, souffre cruellement d’un manque d’effectifs.

L’édile parisienne a également évoqué la voiture qui a pu

stationner en toute illégalité pendant plus de deux heures et ce, en dépit de plusieurs signalements téléphoniques adressés par un commerçant au commissariat de police de l’arrondissement.

Cette découverte a ravivé les inquiétudes quant à des attentats à la voiture piégée sur le sol français.

Dès que les terroristes auront projeté sur notre territoire des artificiers, ils pourront éviter de sacrifier leurs combattants tout en créant le maximum de dégâts.

Avait analysé Patrick Calvar, le directeur général de la sécurité intérieure. Il s’était exprimé en mai dernier à l’occasion d’une audition devant la commission d’enquête parlementaire qui était chargée de traiter des moyens mis en œuvre par l’Etat pour lutter contre le terrorisme.

Publié le jeudi 8 septembre 2016 à 9:01, modifications jeudi 8 septembre 2016 à 7:21

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !