Actualité

Paris : Anne Hidalgo ne veut plus de la Grande Roue, place de la Concorde

Anne Hidalgo va déposer une proposition au Conseil de Paris pour supprimer la Grande Roue, place de la Concorde. Marcel Campion a évoqué d’un « règlement de comptes ».

Selon une information RTL de ce jeudi 9 novembre, Anne Hidalgo serait agacée de voir trôner la Grande Roue de Marcel Campion, place de la Concorde.

En effet, l’édile parisienne entend déposer lundi 20 novembre une proposition au Conseil de Paris pour que soit supprimée l’attraction.

D’ici l’été 2018

Si la Grande Roue s’est inscrite depuis 2000 dans le paysage parisien, elle fait toujours polémique. Autant sur le lieu de son installation, que sur la personnalité très controversée de son propriétaire, Marcel Campion.

Il y a un an, les conseillers de Paris ont adopté un voeu pour que l’installation de la Grande Roue sur la place de la Concorde soit remise en débat à l’automne 2017. Nous y sommes. Il soumettra à cette occasion un voeu aux conseillers de Paris, qui prévoit de mettre un terme à l’installation de cette Grande Roue d’ici l’été 2018.

A ainsi expliqué la Ville de Paris, confirmant l’information de RTL.

Or, si ce point est adopté par les conseillers de Paris, l’attraction sera supprimée lorsque la convention de deux ans arrivera à son terme, soit en mai 2018. Cette annonce fait écho au mois de juillet dernier.

En effet, cet été, le Conseil de Paris avait déjà voté à l’unanimité la non reconduction, sous sa forme actuelle, du Marché de Noël des Champs-Élysées, également créé en 2008 par Marcel Campion.

Opérations escargot

Ainsi, ces derniers jours les forains ont mené des opérations escargot, bloquant la capitale. Ils ont souhaité dénoncer la suppression de leur marché de Noël sur les Champs-Élysées. Et tenter de faire plier la mairie.

Une vaine tentative puisque malgré trois rencontres infructueuses entre les forains et les autorités, chaque partie continue de camper sur ses positions. Toutefois, pour la Mairie de Paris, il n’y a « aucun lien » entre les deux sujets.

Anne Hidalgo a estimé qu’il ne s’agissait « pas du tout » d’une attaque contre les forains. A ce titre, elle a rappelé que la suppression de la Grande Roue avait déjà été débattue bien avant l’affaire du marché de Noël.

En outre, elle a tranché :

Il s’agit de restaurer la perspective visuelle historique qui relie l’Arc de Triomphe au Louvre. Tout en facilitant la circulation des piétons dans ce secteur très touristique.

Un règlement de comptes

Du côté des forains, le retrait de la Grande Roue devrait générer un important manque à gagner. En effet, la grande roue accueille chaque année 400.000 personnes, pour un ticket moyen de 12 euros la place.

J’ai eu beaucoup de procédures avec différentes municipalités, je n’ai jamais perdu.

A amèrement déclaré Marcel Campion ce jeudi au micro de RTL.

Par ailleurs, d’après France Bleu Paris, Marcel Campion a évoqué l’idée d’un « règlement de comptes ». Toutefois, le « roi des forains » a précisé qu’avant de se prononcer, il voulait attendre la décision du tribunal administratif.

La justice a été saisie par les forains au sujet de l’absence du Marché de Noël sur les Champs-Elysées pour cette fin d’année 2017. La Cour de justice doit rendre sa décision mardi 14 novembre 2017.

Publié le jeudi 9 novembre 2017 à 17:00, modifications jeudi 9 novembre 2017 à 17:00

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

1 Commentaire