Actualité

Pour le Pape, l’assassinat du « martyr » Jacques Hamel est « satanique ».

TRIBUNE

En cette fête de la Croix glorieuse, le 14 septembre 2016, le pape François a célébré la messe en la chapelle de la résidence Sainte-Marthe. 80 pèlerins du diocèse de Rouen, accompagnés de leur archevêque, Mgr Dominique Lebrun, ont participé à cette célébration à la mémoire du père Jacques Hamel, assassiné par deux islamistes le 26 juillet dernier.

En ce mercredi 14 septembre, les catholiques fêtaient la Croix glorieuse, symbole de l’amour et du sacrifice du Christ pour le Salut des Hommes. Cette célébration reflète la phrase de saint Paul : « Le Christ, ayant la condition de Dieu, ne retint pas jalousement le rang qui l’égalait à Dieu. Mais il s’est anéanti, prenant la condition de serviteur, devenant semblable aux hommes. Reconnu homme à son aspect, il s’est abaissé, devenant obéissant jusqu’à la mort, et la mort de la croix » (Ph. 2, 5-8). Pour les chrétiens, Jésus est en effet le premier martyr. Et de cette histoire du Christ commence l’histoire des martyrs chrétiens, des premiers siècles à aujourd’hui

À cette occasion, le pape François a célébré une messe en hommage au père Hamel en présence de 80 pèlerins du diocèse de Rouen, dont la sœur du prêtre, accompagnant leur archevêque. Une photo du religieux avait été placée sur l’autel.

Comme il serait bon que toutes les confessions religieuses proclament que tuer au nom de Dieu est satanique,

a déclaré le pape dans son homélie. Il a ensuite poursuivit :

Aujourd’hui dans l’Église, il y a plus de martyrs chrétiens que dans les premiers siècles […] Nous devons le prier, c’est un martyr, et les martyrs sont des bienheureux (proches de Dieu après la mort), pour qu’il nous donne à tous la fraternité, la paix, et aussi le courage de dire la vérité : tuer au nom de Dieu est satanique.

Après la messe et l’audience générale, Monseigneur Lebrun a de nouveau salué le pape, précisant que « le Saint-Père [lui] a demandé et répété après l’audience : ‘Faites-le vénérer !’ ». Répondant à un journaliste, le prélat a ajouté avec humour :

La béatification du Père Jacques Hamel ? Si je n’y pensais pas je serais sourd !

 

Publié le jeudi 15 septembre 2016 à 11:49, modifications jeudi 15 septembre 2016 à 9:37

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !