Actualité

Ouragan Irma : les Haïtiens livrés à eux-mêmes

Alors qu’Irma pourrait bientôt toucher le nord du pays, l’Etat ne semble pas s’être préparé. Les secours ne sont toujours pas prêts et le matériel d’urgence manque cruellement.

STORY - Episode 4/9

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)
Tout lire : Ouragan Irma

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Pas de campagne de sensibilisation

Alors que le cyclone, passé en catégorie 5, poursuit encore son renforcement avec des rafales atteignant les 360 km/h, à Haïti, le manque d’information se fait cruellement ressentir. Les habitants semblent désemparés face à l’arrivée d’Irma.

Je ne savais pas qu’un cyclone arrivait, parce qu’on ne reçoit pas l’électricité ici, donc on ne peut pas avoir d’informations

explique Jacquie Pierre, une habitante.

Selon France TV Info, en périphérie du Cap-Haïtien, au Centre d’opérations d’urgence, les campagnes de sensibilisation des habitants n’ont toujours pas été lancées. Les équipes de la protection civile seraient encore occupées à recenser les équipements et personnels disponibles.

Alors que les casques bleus étaient présents dans le cadre des inondations à Haïti, le mandat de la mission onusienne prend fin mi-octobre. Les hommes vont alors quitter le pays en emportant les équipements lourds qui ont à maintes reprises étés très utiles aux habitants.

Des habitations vétustes

D’autres équipements vont particulièrement manquer. Le département du Nord compte uniquement trois ambulances pour plus d’un million d’habitants. Faute de système de ramassage des ordures, les ravines et canaux d’évacuation des eaux sont continuellement remplis d’ordures. Pourtant, le département à peine plus de camions pour tenter de nettoyer les canaux et ainsi donc de faciliter l’évacuation de l’eau.

Les quartiers pauvres sont d’autant plus inquiets. 90 % des habitations construites sont faites de taules, elles restent donc fragiles. En 2016, l’ouragan Matthew avait fait près de 900 morts. De quoi inquiéter davantage les habitants possédant des toits en taule ou en bois, malheureusement incapables de résister face aux terribles rafales de vent.

Si vous dites qu’un gros cyclone va nous arriver ici, alors c’est la fin du monde pour nous. (…) Je vais rassembler mes papiers importants dans un sac plastique et les attacher en hauteur sur la charpente car je n’ai que cette maison et nulle part où aller

Affirme Pierre Valmy en pointant du doigt une maigre poutre qui soutient la pièce unique faite de tôles et de bois où il vit avec sa femme et ses deux enfants.

Rappelons que le centre américain des ouragans, le NHC, a annoncé que l’ouragan Irma était « extrêmement dangereux ». Espérons que le gouvernement Haïtien trouve rapidement une solution afin de reloger temporairement les habitants des quartiers pauvres dans des habitations plus solides.

Publié le mercredi 6 septembre 2017 à 11:23, modifications jeudi 7 septembre 2017 à 12:34

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !