Actualité

Opération anti-terroriste : Un plombier découvre un laboratoire d’explosifs à Villejuif

100 grammes de TATP ont été découverts à Villejuif (dans le Val-de-Marne). Il y aurait des liens avec la Syrie selon Gérard Collomb.

Au départ, il s’agit d’une banale fuite d’eau dans un logement de Villejuif et qui débouche sur une vaste opération antiterroriste.

Celle-ci a conduit à une procédure de déminage dans cet appartement du nord de la ville du Val-de-Marne ce mercredi 6 septembre.

Un problème de fuite

La découverte est intervenue par hasard.En effet, un problème de fuite d’eau récurrente, qui s’était déclarée il y a plusieurs semaines déjà, est à l’origine de la plus importante alerte antiterroriste de l’été en France.

Le plombier qui intervenait dans le petit immeuble a alors aperçu de l’acétone. Une substance qui peut entrer dans la composition du TATP.

Cet artisan se trouvait en extérieur quand il a aperçu des produits chimiques sur une terrasse.

A détaillé une source proche de l’enquête au micro de FranceInfo.

A travers la baie vitrée, il a aperçu un fer à souder et un réchaud.

Très vite, il a téléphoné à un policier du XVIIIe arrondissement qu’il connaissait.

Dès lors, l’alerte était donnée.

Trois hommes placés en garde à vue

Rapidement, la police a bouclé la zone. Mobilisant une équipe de démineurs et des experts du laboratoire central pour neutraliser les produits.

En outre, sur place elle a découvert un vrai laboratoire clandestin dont dix litres de produits chimiques entrant dans la composition de l’explosif artisanal instable. Celui qui est souvent utilisé par le groupe État islamique pour perpétrer des attentats.

Des bonbonnes de gaz étaient aussi stockées dans l’appartement, ainsi que du matériel destiné à « conditionner un colis piégé ».

Deux hommes âgés de 36 et 47 ans, inconnus des services de renseignement, ont été interpellés au Kremlin-Bicêtre (dans le Val-de-Marne) mercredi vers 14h30, à bord d’un utilitaire.

Dans la camionnette, la police a retrouvé un mortier en bois et une bouteille d’eau oxygénée. Selon RTL, un troisième homme a été arrêté dans la nuit de mercredi à jeudi.

Ouverture d’une enquête

À ce stade, on ne connaît pas encore le degré d’implication des hommes dans le dossier, et leurs éventuels projets.

Cependant, la section antiterroriste de la brigade criminelle parisienne (SAT) et la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) ont été saisies d’une enquête ouverte pour association de malfaiteurs terroriste criminelle.

Dans un communiqué, Gérard Collomb a salué le « réflexe citoyen de l’artisan » ainsi que « la réactivité des fonctionnaires de police ».

De plus, le ministre de l’Intérieur, a évoqué des « liens avec des zones étrangères, le théâtre irako-syrien ».Il a déclaré que « ces gens ont des liens avec le terrorisme ».

Publié le jeudi 7 septembre 2017 à 10:17, modifications jeudi 7 septembre 2017 à 10:09

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !