Actualité

Obama répond à la «taxe tampon»

Une youtubeuse interpelle Barack Obama, président des États-Unis, sur les produits hygiéniques féminins taxés comme des produits de luxe.

N’étant pas considérés comme des produits de première nécessité, les produits d’hygiène féminine sont taxés aux États-Unis au même taux que les produits de luxe. Interviewé  par une célèbre youtubeuse, Ingrid Nilsen, une californienne de 26 ans, à la Maison-Blanche, le vendredi 15 janvier, le président Barack Obama a été interpellé sur la fameuse taxe tampon:

Quelque chose de très important pour moi et pour mon public, est la santé des femmes. Récemment, j’ai été choquée d’apprendre que les serviettes, les tampons et les autres produits hygiéniques étaient taxés comme produits de luxe dans 40 États. Je ne crois pas qu’une seule personne qui ait ses règles pense que c’est un luxe.

Le Président Obama connu pour sa grande réforme du système de santé public américain répond alors:

C’est le moins que l’on puisse dire, Michelle serait d’accord avec vous.

Taxée comme des produits de luxe dans 40 États des États-Unis, Barack Obama ne comprend pas pourquoi cette taxe est appliquée aux produits d’hygiène féminine et déclare à ce propos:

Je dois vous le dire, je ne sais pourquoi ils ont taxé ces produits comme des produits de luxe. Je suspecte que c’est parce que, lorsque ces taxes ont été approuvées, les lois étaient faites par des hommes. […] Je dois vous avouer que je n’avais pas conscience de cela avant que vous n’attiriez mon attention sur ce sujet

Au cours de son entretien avec la youtubeuse, Obama a promis d’intervenir afin que ces produits ne soient plus taxés au même titre que les produits de luxe. D’ailleurs, toujours avant-gardiste, l’État de Californie vient d’éliminer cette taxe.

Dernièrement, la taxe sur les produits hygiéniques féminins a été également modifiée en France. La TVA est passée de 20% à 5,5% depuis le 1er janvier 2016.

Publié le vendredi 22 janvier 2016 à 13:39, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !